Parasite : Le film de Bong Joon Ho en route vers la Palme d’Or 2019 ?palmedorcannes 770x433palme d'or 2019

Parasite : Le film de Bong Joon Ho en route vers la Palme d’Or 2019 ?

Parasite a été présenté au Festival de Cannes et le moins qu’on puisse dire c’est que tout le monde à aimé le film de Bong Joon Ho. Celui-ci est clairement en route vers la Palme d’Or 2019. On savait que le réalisateur coréen était talentueux et celui-ci semble s’être élevé à son meilleur. The Host nous avait enthousiasmé et on est très heureux de savoir que nous ne sommes pas les seuls à vouloir voir Parasite sur la plus haute marche du Palais des Festivals.

Cannes sous le charme de Parasite

La presse française est enthousiaste sur les qualités du film, puisqu’il est en tête à égalité avec le nouveau film de Pedro Almodovar.

Parasite : Le film de Bong Joon Ho en route vers la Palme d’Or 2019 ?tableau etoile presse cannes2019 1024x505palme d'or 2019

Les internautes (journaliste) sont eux aussi tout aussi sous le charme :

La presse internationale est sur le même registre avec IndieWire qui trouve que le film de Bong Joon Ho est un grand film, comme The Host et que c’est peut-être son meilleur…

A la suite de cette projection, la traditionnelle conférence de Presse du Festival de Cannes pour Parasite a eu lieu en présence de toute l’équipe :

La maturité du cinéma coréen

L’occasion pour la presse de revenir sur les motivations du réalisateur, vous avez pu le découvrir lors de l’interview de Bong Joon Ho disponible ici. Ils n’ont aussi pas manqué de féliciter ce dernier sur la qualité de son film, celui-ci ayant reçu (comme souvent) un accueil très enthousiaste à la fin de la projection.

Pour le réalisateur, le cinéma coréen à atteint une belle maturité. Il ajoute que le fait d’intégrer des sujets politiques ou sociétales aux films de genre les éloignes des codes du cinéma américain. C’est pour lui la spécialité des films coréen.

Le film revient sur ce qui arrive lorsque deux classes se frôlent dans cette société de plus en plus polarisée toujours selon le réalisateur.

Kim Ki-Youn le mentor de Bong Joon Ho

A l’occasion de cette conférence de presse pour Parasite, Bong Joon Ho est aussi revenu sur ses techniques et méthodes de travail.  Pour lui, les réalisateurs n’ont pas, contrairement aux avocats ou aux curés de guide. Ils n’ont que leur instinct et leurs mentors, pour lui Hitchcock, Chabrol et Kim Ki-Youn.

Mort en 1998 dans un incendie, le réalisateur coréen Kim Ki-Youn a de très nombreux chef d’œuvres à son actifs : La servante (1960) bien sûr mais aussi la femme de feu (1971), la femme insecte (1972) ou Iodo (1977).

Le réalisateur etait en tout cas ravis d’être présent à Cannes qui marque la quatrième collaboration avec l’acteur Song Kan-ho

Comptant à son casting Song Kang-Ho, Cho Yeo-jeong et So-Dam Park, Parasite vient d’éclipser tous les autres films jusqu’alors projeté.

Synopsis du film

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

Parasite sort au cinéma le 5 juin 2019 en France.