Un box-office coréen bien triste

Un box-office coréen bien tristeMission Possible KTH 02 cr res 770x432un box-office coréen bien triste

Alors que le box-office chinois est à la fête, ce n’est pas du tout le cas du box-office coréen. En effet, avec seulement 3,32 M$ pour le week-end dernier, le marché du cinéma sud-coréen est assez triste.

Il y’a bien eu un petit pic à 4,7M$ le week-end précédent, mais c’était semble t-il uniquement grâce au nouvel an lunaire…au final le covid est toujours là et on est dans un cercle vicieux entre le peu de grosse nouveauté qui n’attire pas les foules et le public qui n’est pas là…

Déjà à la peine en 2020 avec une baisse de 70% de leurs chiffres, les salles de cinéma coréenne n’ont semble t-il pas terminé leur chemin de croix. A titre de comparaison, le film ayant le plus marché en 2020 était The Man Standing Next avec seulement 38M$, très loin des 115M$ pour Extreme Job en 2019.

CJ-CGV a perdu 672M$, Lotte Cultureworks, deuxième chaine du pays a perdu 145M$ et Megabox 60M$…

Les nouveautés sortent bien en salle, mais la comédie coréenne Mission impossible n’a gagné que 1,1M$ soit 33% du marché. La production Disney, Soul fonctionne toujours et ajoute, malgré une chute de 52%, 896 019$, soit au total 14M$ depuis sa sortie le 20 janvier dernier.

En dernière marche du podium on retrouve une production japonaise avec Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba the Movie – Mugen Train, qui totalise 6,4M$ depuis sa sortie le 27 janvier et ajoute ce week-end 594 000$.

Le reste du classement ne fait pas grand chose, on peut remarquer de l’adaptation Live du jeux vidéo Monster Hunter n’a pas vraiment fonctionné puisqu’il n’a rapporté que 49 000$ pour un total de 859 000$ depuis sa sortie le 10 février.

Le film pourrait d’ailleurs être une belle catastrophe industrielle avec seulement 25M$ au compteur pour un budget de 60M$ (hors frais marketing) au compteur…ce qui était dans les eaux des précédents films du réalisateur, grand spécialiste des Resident Evil mais qui a été plombé évidemment par le covid et surtout par un jeu de mot jugé raciste par une partie du public chinois, seul marché où le box-office est normal.