Après les tickets de spectacle, BookMyShow lance un service de VOD en Inde avec Wonder Woman et Tenet

Après les tickets de spectacle, BookMyShow lance un service de VOD en Inde avec Wonder Woman et Tenet154384 kqixclgtvj 1612506550 770x404

Diversification ! C’est un peu le mot qu’il faut utiliser en ces temps compliqués et le géant indien de la billetterie BookMyShow lance aujourd’hui un service de TVOD pour regarder en streaming plus de 600 titres dont Wonder Woman 1984 et Tenet.

Le service inclura des films de nombreux studio comme Sony Pictures, Warner Bros et Universal Pictures, ainsi qu’avec les producteurs indiens Viacom18, Shemaroo, Rajshri Productions, Divo et Sillymonks.

Evidemment, nous sommes en Inde, du coup les prix sont eux aussi sans commune mesure avec ce qu’on peut connaitre en France. On sera pour une location ou un achat entre 40 INR (0,50€) à 799 INR (11€).

Niveau disponibilité, pas de chronologie des médias comme chez nous, mais ils seront disponibles une fois leurs exploitation cinéma terminé. Le service devrait avoir 2000 titres au cours de l’année avec 40% de contenu exclusif. Le géant de la billetterie ne veut évidemment pas venir sur le terrain du cinéma, puisqu’il est l’un des leader du secteur.

Ashish Saksena le COO à déclaré que BookMyShow Stream est une extension naturelle de notre activité cinématographique et respecte les fenêtres cinématographiques existantes pour le contenu. Il permet aux utilisateurs de ne payer que pour le contenu qu’ils regardent – une tendance répandue sur d’autres marchés mondiaux du cinéma, encore inexploitée à grande échelle en Inde 

Le marché du streaming est dominé par les services de Disney Plus Hotstar, , Amazon Prime Video, ALTBalaji et SonyLIV. Du coté de la VOD, le marché comprend Google, Apple mais aussi des acteurs locaux comme Shemaroo et Zee.

La VOD est encore un mode de consommation en devenir en Inde qui devrait connaitre une augmentation de 12,5% cette année pour 247M$ et 396M$ d’ici 2025 selon le cabinet d’études Statista.

Ce marché est très compliqué puisque le public indien préfère payer pour un bouquet de services avec beaucoup de contenus plutôt qu’un achat à l’acte.