Dernier Caprice de Ozu au cinéma le 5 août

Dernier Caprice de Ozu au cinéma le 5 aoûtdernier capricedernier caprice de ozu au cinéma le 5 août
Dernier Caprice de Ozu au cinéma le 5 aoûtDernier Caprice 500x711dernier caprice de ozu au cinéma le 5 août
Date de sortie
05/08/2020
Pays
Japon

En attendant la rétrospective des films Ozu en couleurs le 19 août prochain, vous pourrez dès le 5 août découvrir Dernier Caprice, film sortie à l’origine en 1961.

Evidemment, il s’agit ici d’une version restaurée et c’est la première fois que vous pourrez le découvrir ainsi.

Après Herbes flottantes, tourné pour la Daiei en 1959, Dernier Caprice est la seconde oeuvre que Yasujiro Ozu dirige loin de son studio fétiche, la Shochiku. Pour son avant-dernier film, c’est avec la Toho et ses deux filiales, la Tokyo Eiga et la Takarazuka Eiga, que le cinéaste va devoir négocier, eux qui produisent à la chaîne les films yéyé du chanteur Yuzo Kayama, mais aussi les films de sabre ou à grand spectacle en CinemaScope qui ont fait leur réputation – des univers a priori bien éloignés de celui d’Ozu. Bénéficiant d’un budget considérable, Dernier Caprice est l’une de ses premières œuvres à parvenir en Occident grâce à sa sélection au Festival de Berlin en 1962. Si Dernier Caprice se déroule sur le mode de la comédie, la fin a des accents de tragédie, avec une scène de procession funéraire à ciel ouvert. Pour la première fois sur un tournage, Yasujiro Ozu, qui se plaint de fatigue, émet haut et fort la possibilité que ce film soit son dernier. Sa disparition surviendra deux ans plus tard ; auparavant, le cinéaste aura eu le temps de tourner un ultime chef-d’oeuvre, Le Goût du saké.

Dernier Caprice de Ozu au cinéma le 5 aoûtAFF DERNIER CAPRICE HD 1 768x1024dernier caprice de ozu au cinéma le 5 août

Synopsis :
Manbei Kohayagawa est le patron d’une petite brasserie de saké au bord de la faillite. Le vieil homme est entouré de ses trois filles : l’aînée, Akiko, veuve et mère d’un petit garçon, qu’il souhaite remarier ; la cadette, Fumiko, dont l’époux, gérant de la brasserie, se dévoue corps et âme pour la survie de l’entreprise ; et la benjamine, Noriko, qui refuse tous les prétendants choisis par sa famille. Ces derniers temps, Manbei trouve du réconfort auprès de Tsune Sasaki, son ancienne maîtresse chez qui il se rend en douce. Bientôt, la santé du patriarche commence à décliner…

Le film sera aussi disponible en Blu-Ray à partir du 18 novembre prochain