Décidément cette année 2018 est vraiment cette de l’année pour Beaune.

Après une très belle sélection, on pouvait espérer quelques prix pour les films asiatiques en compétitions.

On commence par le Grand prix, accordé au film chinois The Looming Storm de Dong Yue. On est plongé en 1997. À quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong, la Chine va vivre de grands changements… Yu Guowei, le chef de la sécurité d’une vieille usine, dans le Sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur des jeunes femmes. Alors que la police piétine, cette enquête va très vite devenir une véritable obsession pour Yu… puis sa raison de vivre.

Au casting du premier film de Dong Yue, on retrouve Yihong Duan, Yiyan Jiang, Yuan Du.

Sortie en novembre 2017 en Chine, celui-ci avait réalisé un score assez modeste en Chine se confrontant à deux grosses productions Thor: Ragnarok et Justice League.

Cela n’a pas empêché WildBunch d’acheté les droits du film. On espère le découvrir rapidement chez nous.

Ensuite, autre bonne nouvelle, le Prix du Jury est attribué lui au film coréen La mémoire assassine de Won Shin Yun, film dont nous avons déjà parlé, celui-ci sortant en exclusivité sur la plateforme de streaming e-cinema.com à partir du 13 avril prochain.

Synopsis :
Byung-su est un ancien tueur en série souffrant de la maladie d’Alzheimer. Lorsque de nouveaux meurtres sont commis près de chez lui, il décide de mener l’enquête, persuadé de savoir qui se cache derrière ces atrocités. Le danger est d’autant plus grand qu’il en vient à soupçonner le nouveau petit ami de sa fille. À moins que tout ceci ne soit que le fruit de son imagination et que le seul tueur en liberté ne soit personne d’autre que lui-même…

Dans le reste du palmarès :

Prix Sang neuf : Ajji de Devashish Makhija
Prix spécial police : Une part d’ombre de Samuel Tilman.
Prix de la critique : The Guilty de Gustav Möller

Articles qui pourraient vous intéresser :

Beaune 2018 : L'Asie grande gagnante du palmares