4.3

Lors de notre passage pour la 30ème édition du Festival International du Film de Tokyo (TIFF), un film nous avait particulièrement intéressé, Grain de Semih Kaplanoğlu avec comme figure de proue, Jean-Marc Barr, l’acteur franco-américain mondialement connu pour son rôle dans le Grand Bleu de Luc Besson. Mais alors pourquoi faire un papier sur un film qui n’a pas d’acteurs asiatiques ou de liens particuliers sur l’Asie.

Tout d’abord, Grain est un film turque, et comme vous le savez peut-être déjà, La Turquie depuis l’antiquité a toujours été considérée comme le pays aux portes de l’Asie. Cependant, pour éviter de multiples débats inutiles sur la position géographique, recentrons-nous sur notre passion commune le cinéma. Ciné-Asie a eu la chance de rencontrer Jean-Marc Barr dans un entretien exclusif pour nous parler un peu de lui mais surtout de son nouveau film : Grain.[TIFF] Interview Jean-Marc Barr : Grain de Semih Kaplanoğlu Prix du meilleur Film 2017Grain 1 1 300x126

Cela tombe plutôt bien car Grain est LE grand vainqueur des films en compétition cette année au TIFF. Son réalisateur Semih Kaplanoğlu a remporté le plus prestigieux prix du festival : Le Tokyo Grand Prix. Salué par le jury avec comme président d’honneur Tommy Lee Jones, Grain a également été apprécié du public mais aussi de la presse.

 

[TIFF] Interview Jean-Marc Barr : Grain de Semih Kaplanoğlu Prix du meilleur Film 2017IMG 20171028 131525 copie 300x225

 

Grain est un film en noir et blanc qui plonge son spectateur dans un futur proche, apocalyptique où le monde est en proie à des pénuries alimentaires dues aux sols empoisonnés. La plus grande partie de la population est logée dans une ville barricadée par un champ d’énergie qui immole quiconque tente de le traverser.

 

[TIFF] Interview Jean-Marc Barr : Grain de Semih Kaplanoğlu Prix du meilleur Film 2017DN3NhYFWsAAaVCZ 300x169Le professeur Erol Erin interprété par Jean Marc Barr, est un scientifique employé par une grande société de biotechnologie agricole, qui se lance dans une quête vers le désert au-delà du champ pour trouver un scientifique qui a découvert la particule M, une molécule qui cache le secret de la production durable : Grain.

 ‘’Quand Semih est venu me voir et m’a parlé de faire ce film j’ai tout de suite dit oui. Tout d’abord travaillé avec lui cela ne se refuse pas mais d’un point de vue personnel j’ai envie de faire des films qui comptent, où je me dis que le cinéma doit amener ‘’une prise de conscience’’ aux gens. C’est un peu retrouver cette idée que j’ai connu quand j’ai débuté ma carrière.’’Raconte J-M Barr.[TIFF] Interview Jean-Marc Barr : Grain de Semih Kaplanoğlu Prix du meilleur Film 2017p16 shoji tiffwrap b 20171109 300x125

5 ans ont été nécessaire pour faire ce film et on peut s’apercevoir que prendre le temps de faire les choses est toujours bénéfique. Grain est un film à mi-chemin entre la science-fiction et la spiritualité. Tourné avec des négatifs 35mm, le film nous emmène en Anatolie (Turquie) où on contemple d’incroyable paysages de désert et désolation, en Allemagne et à Detroit, aux États-Unis, pour ces ruines urbaines vestiges des crises économiques.

[TIFF] Interview Jean-Marc Barr : Grain de Semih Kaplanoğlu Prix du meilleur Film 201752808017596e1b83199e16Film engagé et spirituel, Grain nous force à nous interroger sur nous-mêmes et notre responsabilité de vouloir vivre dans un monde meilleur. ‘’Je pense que Grain est plus un film qui se rapproche de nous, de notre réalité, qu’un pur film de science-fiction. En prenant en compte les aspects religieux et nos façons de vivre notamment consuméristes, ce film nous montre nos propres faiblesses et l’obligation d’assumer nos responsabilités.’’Affirme Jean-Marc Barr. Cette prise de conscience est le leitmotiv de Jean-Marc. ‘’On a été lobotomisé pendant 30 ans par l’industrie du cinéma de divertissement. Ce qui m’intéresse, c’est faire des films qui pousse les gens à se poser des questions.’’ Ainsi la force de Grain tient aussi de l’engagement total de son acteur principal, Jean-Marc Barr, qui par son rôle de scientifique sceptique mais prêt à croire au miracle de la vie, symbolisée par la graine va peu à peu suivre une quête mystique et spirituelle où sa propre introspection est un porte drapeau pour un changement radical et global de notre société. ‘’Quand je lis les journaux c’est très anxiogène. Le film peut être vu comme pessimiste à propose de l’humanité mais cette spiritualité, signe d’espoir incarné par mon personnage Erol, est exactement comme moi maintenant.’’

[TIFF] Interview Jean-Marc Barr : Grain de Semih Kaplanoğlu Prix du meilleur Film 2017Grain 3 300x126Cette dualité présente entre l’acteur et son rôle n’est pas quelque chose de rare dans le cinéma mais dans le cas précis de Jean-Marc, elle donne une signification toute particulière au film car il nous offre ces rares moments où l’acteur montre ses propres faiblesses aux spectateurs rendant cette œuvre encore plus réaliste :

‘’Cette prise de conscience est en quelque sorte tardive, car je suis aussi fautif que n’importe qui pour ne pas être capable de changer ma vie à cause en partie de notre éducation. Et dans Grain, on repart de zéro, le film évoque la possibilité de croire à nouveau, d’avoir de l’espoir et par extension de survivre. Mais maintenant le monde entier vit avec des œillères, personne ne veut voir la réalité comme elle est, et tout le monde a peur.’’ Grain, un film choc et mystique qui offre aux spectateurs une vision poétique et noire avec un message clair, qu’il faut tout changer sous peine de voir cette prophétie apocalyptique se réaliser sous peu : ‘’les choses doivent changer maintenant. Pas dans un mois ou dans un an mais maintenant ! Ma grosse interrogation personnelle c’est après avoir parcouru le monde, tourné dans des films, j’ai le sentiment d’une fin proche pour l’humanité. Peut-être je ferais parti de cette population éradiquée. La prise de conscience doit être profonde pour changer radicalement la façon dont l’humain se comporte. Peut-être, est-ce aussi la fin des nations comme nous les connaissons, nous devrions peut-être tous ensembles nous unir afin que les choses changent.’’Conclut -il.

Grain du réalisateur Semih Kaplanoğlu est donc un film engagé, prenant, sombre aussi, mais qui souffle un vent d’espoir dans un monde qui en manque cruellement. C’est aussi cela, le cinéma, être capable de nous donner des messages pour éveiller nos consciences.

https://www.youtube.com/watch?v=XdcoTpwhQeo

 

 

 

Note des lecteurs0 Note0
4.3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Note finale