PREMIER FESTIVAL en France à présenter en compétition des films contemporains 100% japonais et inédits dans l’Hexagone, Kinotayo propose chaque année depuis 2006 une programmation des plus éclectiques.
Le but ? Faire découvrir la richesse de la production nipponne et permettre à ces films de rencontrer leur public.

Pour cette nouvelle édition plusieurs lieux pour voir les films, sur Paris, au Club de l’Etoile et à la maison de la culture du Japon à Paris. Mais Kinotayo ce n’est pas qu’un Festival sur Paris, puisque vous pourrez aussi voir les films ailleurs jusqu’en février 2018.

Mais on commence par le Club de l’étoile avec le programme :

Kinotayo 2017 : Tous les films et le programmekinotayo etoilekinotayo 2017 : tous les films et le programme parisien

Et ensuite par celui de la maison de la culture du japon :

Kinotayo 2017 : Tous les films et le programmekinotayo culture japonkinotayo 2017 : tous les films et le programme parisien

Au niveau des films justement, vous pourrez voir comme toujours des films inédits en France.

On commence par la compétition avec Oh Lucy !, le film de Atsuko Hirayanagi, dont on a déjà parlé sur cine-asie, avec nos copains de EastAsia, lorsqu’on était à Cannes.
En plus, comme on est sympa, il suffit juste d’écouter notre podcast sur le film :

On continue, toujours en compétition avec Perfect Revolution de Jumpei Matsumoto :

Synopsis : Lui est paraplégique et obsédé par le sexe, elle est bipolaire et se prostitue. Lorsqu’ils se rencontrent, c’est le coup de foudre et ils décident de défier la société qui juge leur union impossible. Cependant, si la société et leur entourage ne sont pas toujours encourageants, leurs conditions respectives se révèlent difficilement compatibles et l’équilibre de ce couple atypique ne tient qu’à un fil.

THE TOKYO NIGHT SKY IS ALWAYS THE DENSEST SHADE OF BLUE de Yuya Ishii

Synopsis :
Mika, infirmière le jour et hôtesse la nuit, et Shinji, ouvrier intérimaire dans le bâtiment, se rencontrent plusieurs fois par hasard dans Tokyo. Tokyo exacerbe en eux deux les mêmes angoisses : la peur de la mort, de la solitude, de la pauvreté. Leur rencontre va peut-être leur permettre de surmonter leur fatalisme.

CLOSE-KNIT de Naoko Ogigami

Synopsis :
Tomo, 11 ans, vit avec sa mère mais elle est livrée à elle-même la plupart du temps. Quand sa mère la laisse une nouvelle fois pour partir avec un homme, Tomo trouve du réconfort auprès de son oncle et sa nouvelle partenaire Rinko, une femme transgenre. Rinko se révèle la mère que Tomo rêve d’avoir mais tout le monde est ne l’entend pas de cette façon.

RAGE de Lee Sang-il

Synopsis :
Un an après un effroyable meurtre, le coupable court toujours. Dans plusieurs endroits au Japon, plusieurs personnes se trouvent dans des situations où peu à peu la confiance envers des personnes qu’elles connaissent depuis peu vole en éclat et le doute s’installe et la violence ne tarde pas à surgir.

TRACE OF BREATH de Haruka Komori

Synopsis :
Teiichi Sato produit et vend des semences agricoles qu’il fabrique lui-même, à Rikuzentakata. Le 11 mars 2011, le tsunami emporte la maison et le magasin de Teiichi. Il écrira par la suite un livre, d’abord en anglais, puis en chinois pour raconter, dire sa peine, honorer les victimes, mais surtout planter des graines d’espoir dans le cœur de ses lecteurs.

JAPANESE GIRLS NEVER DIE de Daigo Matsui

Synopsis :
Haruko, une jeune employée de bureau au quotidien morose disparaît et son avis de recherche est repris par des street-artists, son visage est désormais peint sur tous les murs de la ville. Un mystérieux groupe de lycéennes non-identifiées se met à attaquer des hommes apparemment par hasard. Ces séries d’évènements s’entrecroisent, Haruko en serait-elle le lien ?

GUKOROKU – TRACES OF SIN de Kei Ishikawa

Synopsis :
Tanaka est journaliste d’investigation pour un hebdomadaire et convainc son rédacteur en chef de le laisser faire un reportage sur une affaire non-élucidée de triple meurtre. La vie personnelle de Tanaka est dans le même temps très chargée avec l’arrestation et l’internement de sa sœur pour abandon de son enfant.

SIDE JOB. de Ryuichi Hiroki

Synopsis :
Pour échapper à son quotidien d’employée de bureau morose à Fukushima où les habitants se battent encore pour faire face aux conséquences du Tsunami de 2011, Miyuki mène une double vie. Le week-end, elle laisse son père dans leur maison préfabriquée et prend le bus de nuit direction Tokyo où elle est call-girl.

THE LONG EXCUSE de Miwa Nishikawa

Synopsis :
Sachio, romancier aussi célèbre que cynique, est marié à Natsuko mais il y a bien longtemps que leur amour s’est envolé. Yoichi est l’époux de Yuki, la meilleure amie de Natsuko. Chauffeur routier, il s’use à la tâche pour faire le bonheur de son épouse adorée et de leurs deux enfants. Les deux amies périssent brutalement lors d’un accident de bus. A l’image de leurs vies, la réaction des deux hommes sera opposée. Quand Sachio ne ressent aucune tristesse et doit feindre l’affliction, Yoichi est inconsolable. Bouleversé par le chagrin de ce dernier, Sachio lui propose son aide. Face au quotidien humble et difficile de cette famille, l’écrivain va peu à peu s’ouvrir à la compassion et à l’altérité, et réalisera la perte qu’est la mort de sa femme.

En plus de la compétition, vous pourrez aussi voir 3 films « différents » :

ALLEY CAT de Hideo Sakaki

Synopsis :
Hideaki, ancien boxeur, retrouve son chat perdu mais qui a été adopté par un mécanicien, Ikumi, qui refuse de rendre le chat. Il est dans le même temps missionné pour défendre Saeko et son fils Hayato, suivis par l’ex-compagnon de Saeko.

RAISE YOUR ARMS AND TWIST! DOCUMENTARY OF NMB48 de Atsushi Funahashi

Synopsis :
Lancé en 2011 comme groupe-sœur de AKB48, le groupe NM48, basé à Osaka, est devenu un véritable phénomène à lui seul. Mais en coulisse, tout est loin d’être rose pour les starlettes qui doivent se battre pour se maintenir au niveau exigé par l’industrie musicale japonaise.

MATSUMOTO TRIBE de Ken Ninomiya

Synopsis :
Fighter Matsumoto est un acteur inconnu, mais c’est un fanfaron. Il fait tout pour participer au casting du nouveau projet du réalisateur Daishi Matsunaga, bien qu’il soit réservé aux actrices. Il est loin d’imaginer les conséquences de ses actes qui détermineront sa carrière d’acteur.

Enfin, pour terminé cette belle sélection, l’animation n’est bien entendu par oublié avec :

DANS UN RECOIN DE CE MONDE de Sunao Katabuchi

Synopsis :

De 1933 à 1945, Suzu devient une adulte et se marie, dans un Japon qui se prépare puis fait face à la guerre. Les moments de grâce, mais aussi les épreuves de la vie se succèdent. Son histoire, c’est aussi celle du peuple japonais tout entier, arraché à ses traditions et propulsé dans une bataille sanglante qui le laisse exsangue et changé à jamais.

Et aussi deux autres films :

TOKERU, un court métrage de Aya Igashi

Synopsis :
Mako est inquiète pour son avenir, effrayée à l’idée de se retrouver coincée à la campagne avec un bébé sur les bras et sans aucun projet d’avenir, comme les autres jeunes de son âge. Alors que la plupart de ses camarades trompent l’ennui et la solitude en couchant les uns avec les autres, Mako a un moyen bien à elle pour relâcher la pression.

OCHIRU de Kazuya Murayama (court-métrage là aussi) :

Synopsis :
Dans une ville désindustrialisée, Kohei est un artisan tisserand. Un jour, il rencontre une vedette locale et tombe au fur et à mesure sous son charme. Cette rencontre lui fait retrouver des sentiments jusque-là oubliés.

Tous les détails sont sur le site officiel du festival : https://kinotayo.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.