Critique : Extreme Job de LEE Byoung-heon

Entre la friture et la filature

Critique : Extreme Job de LEE Byoung-heonExtremeJobextreme job : entre la friture et la filature
Dernier mis à jour:

Le Festival du Film Coréen à Paris réserve de belle surprise et l’hilarant Extreme Job en fait bien partie ! Réalisé par Lee Byoung-heon, celui qui a également fait la comédie Twenty, ce nouveau film vous promet 1h51 de rire et d’amusement presque non stop. Cela faisait une éternité que je n’avais pas autant entendu rire dans une salle de cinéma et que je n’avais pas autant pris de plaisir à voir une comédie.

L’histoire nous plonge dans l’équipe farfelues du capitaine Ko, ce dernier rêvant d’une promotion mais ne cessant de décevoir son supérieur et accessoirement sa femme. La joyeuse brigade, comme pour prouver sa valeur, se lance au cœur d’une sombre histoire de trafique de drogue. Pour mener a bien cette mission, ils vont se retrouver à devoir racheter et gérer un restaurant de poulet. Ce qui n’était pas prévu, c’est le succès incroyable de ce restaurant grâce à la recette secrète d’un des membres du groupe. Entre la friture et la filature, ils vont devoir se débrouiller au mieux pour résoudre cette affaire !

Dès le début, le film est génialement drôle et les personnages, bien qu’à la morale parfois légèrement suspecte, deviennent extrêmement attachants. Entre leurs bêtises et leur volonté de bien faire, ils ne peuvent que vous faire les apprécier.

L’effervescence et les blagues s’enchaînent à vitesse grand V, si bien qu’un petit moment de plat casse le rythme du film pendant quelques minutes avant de repartir de plus belle pour recommencer à vous faire tordre de rire.

Le maître mot de ce film est jubilatoire et ce petit bijou hilarant mérite largement d’avoir une sortie dans nos salles française.

En Corée, le film est arrivé deuxième du box office, pas très loin après The Admiral : Roaring Currents de Kim Han-min, sorti en 2014.

Je vous invite très largement à le voir si vous le pouvez ! Et pourquoi pas à l’occasion d’une soirée en famille ou entre ami.es ou encore pour chasser un mauvais coup de déprime !

En attendant, je vous propose de jeter un œil à la bande-annonce :