JACKIE CHAN invoque la magie dans le premier trailer de THE KNIGHT OF SHADOWS: BETWEEN YIN AND YANG

Last updated:
Release Date
05/02/2019
Réalisation
Vash Yan Jia
Pays
Chine

Hier, la production du prochain Jackie Chan, THE KNIGHT OF SHADOWS: BETWEEN YIN AND YANG a dévoilé sa toute première bande annonce.

Ici, c’est un nouveau style de film pour Jackie qui en 50 ans de carrière, n’a jamais tourné dans un film de fantaisie chinoise comme il en pullule en Chine et à Hong-Kong. On peut citer volontiers des classiques tels que Zu, Les Guerriers de la Montagne Magique, Histoire de Fantôme Chinois ou encore The Bride with White Hair (titré Jiang Hu en France).

Depuis l’émergence du cinéma chinois en 2012, les gros producteurs locaux n’ont pas hésité à investir dans le genre à grand renfort de CGI pouvant allé jusqu’à la nausée. Et ça marche, puisque le box-office chinois a battu des records avec des films tel que Journey to The West de Stephen Chow en 2013 et sa suite réalisé par Tsui Hark l’année dernière, mais aussi la trilogie Monkey King de Soi Cheang et le grand champion du genre Monster Hunt de Raman Hui en 2015 et sa suite sortie cette année.

Dorénavant désireux de surprendre son public dans des genres de films différents, rien d’étonnant que Jackie Chan, qui ne peut plus compter sur ses exploits d’antan, investisse lui aussi le genre. Comme pour Bleeding Steel qui était une première (désastreuse ?) incursion pour Jackie dans la science-fiction, en faisant confiance au jeune réalisateur Leo Zhang, Knight of Shadows est réalisé par un autre débutant, un certain Vash Yan Jia qui n’a hélas rien de rassurant puisqu’il a seulement un navet horrifique au compteur (Bugs 3D).

Et cette première bande-annonce ci-dessous, ne va pas contredire nos craintes. Certes, elle n’en montre pas beaucoup pour pouvoir l’affirmer avec certitude mais les premières images dévoilés ici n’échappent pas au problème inhérent du cinéma chinois quand il investit le genre, à savoir des effets numériques peu convaincants et un savoir-faire technique assez « cheap » malgré des efforts certains.

 

Evidemment, on se gardera d’imaginer que le film puisse révolutionner le genre. A l’origine du film, il y a la volonté du producteur Kiefer Liu (heureux producteur de la trilogie Monkey King) de capitaliser sur le genre en s’inspirant des écrits de l’écrivain Pu Songling (1640-1715), bien connu des connaisseurs du genre pour ses histoires fantastiques qui a influencé des films comme Histoire de Fantômes Chinois ou Painted Skin. Ici, l’écrivain devient détective et légendaire chasseur de démons (Jackie Chan), aidé par un fidèle serviteur et un groupe hétéroclite de monstres amicaux, traquant sans relâche les monstres venus d’un monde parallèle. Quand une chose maléfique commence à kidnapper des filles du village afin de se régaler de leur âme, notre héros va faire la rencontre d’un autre chasseur de démons…

Derrière son synopsis inquiétant se cache en réalité une fantaisie chinoise pour toute la famille prévu pour les fêtes du nouvel an chinois, soit le 5 février 2019, ce qui promet d’être la semaine, voir le jour le plus rentable de l’histoire du cinéma mondiale avec la présence des trois champions du box-office chinois: Jackie Chan donc, mais aussi Wu Jing (Wolf Warrior 2) avec la très attendu adaptation du roman SF de Liu Cixin, The Wandering Earth, et surtout la nouvelle comédie de Stephen Chow, The New King of Comedy, fausse suite de King of Comedy sortie en 1999.

Ça va secouer en Chine !

 

Characters Posters ci-dessous:

 

 

Plus d'articles
L’équipe du nouveau film de John Woo, The crossing, en promo à Beijing

JACKIE CHAN invoque la magie dans le premier trailer de THE KNIGHT OF SHADOWS: BETWEEN YIN AND YANG