« Déjà Vu », premier film du réalisateur KO Kyung-Ming

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingphoto977859un air coréen de déjà vu

Pour son premier film, KO Kyung-Ming pensait d’abord mettre en scène une sorte de comédie dramatique avec une pincée de romance, qui aurait offert au public un sentiment de mélancolie. Cependant, plus il avançait dans l’élaboration du film, plus celui-ci prenait un chemin différent de ce qui était prévu, car un aspect plus sombre ressortait davantage de la construction du film, et il devint au final, un thriller mélangeant horreur et mystère, comme il a confié dan une interview.

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingphoto975527un air coréen de déjà vu

« Déjà vu » serait alors un thriller mystérieux avec une grande ouverture sur l’horreur, lui-même dominé par une bande-son destinée à affliger de nombreuses souffrances psychologiques au personnage de Ji-Mim, joué par l’actrice NAM Gyu-Ri.

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingfullsizephoto968513un air coréen de déjà vu

Pour ce rôle, l’actrice NAM Kyu-Ri, que l’on a pu apercevoir dans de nombreux dramas comme, « Heartless City » (2012), « Midnight Diner » (2015), « Swan » (2015), mais aussi dans quelques films au cours de ces cinq dernières années, « Death Bell » (20018),« Top Star » (2013)« Mas Sad Bad » (2014), a voulu casser son image d’actrice sage et n’a pas hésité à s’investir en cherchant au plus profond d’elle-même pour interpréter le plus justement possible le personnage perdue et perturbée du film, Ji-Mim.

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingimages 1un air coréen de déjà vu

A ses côtés,dans le role de son fiancé on retrouve l’acteur LEE Kyu-Han, récompensé d’un SBS Drama Awards pour le drama « Love Needs a Miracle »(2005) et d’un Excellence Award, Actor in a Sitcom or Comedy pour « More Changing By the Day » drama de 2010. Mais il est surtout connu pour voir joué des rôles dans des dramas populaires qui ont marqué leurs années et qui continuent à l’être au jour d’aujourd’hui: « My Name Is KIM Sam-Soo » (2005), « Que Sera, Sera » (2007), mais aussi on peut l’apercevoir dans d’autres dramas comme, « Smile Love » (2009), « Can You Hear My heart » (2011) et actuellement dans le drama « Wealthy Son » toujours en cours de diffusion depuis mars 2018.

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingfullsizephoto967103un air coréen de déjà vu

A leurs côtés se joint un acteur plus que connu du grand et du petit écran coréen: LEE Chun-Hee, qui a joué dans de nombreux films ces dernières années, mélangeant les genres, dont: « Temptation of Love » (2004), « Beautiful » (2007), « Road N1 »(2010), le bouleversant film « Barbie » (2011), « National Security » (2012), « Collective Invention » (2015), mais aussi dans des dramas plus que connus comme: « The Great King Seyong » (2009), « Master’s Sun » (2013 et où il retrouve SO JI Sub après Road N1), « Producer » (2015), « Remenber You » (2015). En plus de « Déjà vu », il sera également à l’affiche d’un autre film cette année, « Door Lock » (2018).

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingfullsizephoto965654 683x1024un air coréen de déjà vu

DONG Hyun-Bae rejoint également le casting et ce n’est pas un visage qui nous est inconnu, car on a déjà pu voir son talent à l’oeuvre dans de nombreux films qui ont su se démarquer, comme par exemple: « Holy Land » (2012), « The New World » (2012), « Mai Ratima » (2012), « Commitment » (2013), « The prison » (2016) et sera à l’affiche de deux autres films cette année également, « Memories From Dead-End Alley » et « Money ». Il a également ajouter à sa filmographie les dramas qui ont eu leurs succès à leurs sorties, « Age Of Youth » (2016) ainsi que « The Best Hit » (2017).

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingphoto968520un air coréen de déjà vu

« Déjà vu », renvoie aux sentiments étranges, aux fantômes que l’on a déjà pu vivre ou voir. Les hallucinations dont est victime Ji-Mim, renvoie le spectateur au titre, qui révèle une forme de réalité, de vérité.

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingphoto963320 150x150un air coréen de déjà vuDéjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingfullsizephoto968511 150x150un air coréen de déjà vuDéjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingfullsizephoto968512 150x150un air coréen de déjà vuDéjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingfullsizephoto964538 150x150un air coréen de déjà vuDéjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Mingfullsizephoto963319 150x150un air coréen de déjà vu

Synopsis: JI-Mim, victime d’un accident de la route est convaincue d’avoir tué quelqu’un. Cependant, n’ayant aucunes preuves concrètes pouvant appuyer ces dires, les autorités et son entourage doutent de sa parole et ne la croient pas. Souffrant alors de dépressions nerveuse, la frontière entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, devient pour Ji-Mim difficile à différencier, ce qui va déclencher des événements plus que mystérieux autour d’elle.

Box-office: Pour son entrée dans les salles obscures coréennes ce week-end, le film « Déjà vu » s’offre en l’espace de  trois jours une neuvième place, totalisant ainsi 18 891 entrées et 41 908 $ de recettes. Néanmoins, malgré un bon départ, le film reste loin derrière le roi du box-office, « Believer », ainsi que derrière l’anti-héros de Marvel, « Deadpool 2 ».

 

Déjà Vu : début très timide au box-office coréen pour le film de KO Kyung-Ming

X