2.1

Une adaptation Manga n’est jamais facile, bien que les Japonais en fassent au moins une par semaine, entre les films et les Drama, les spectateurs ne trouvent pas toujours satisfactions une fois que tout ceci est couché sur pellicule.

Ici il n’est pas question du Japon, que ce soit dans le casting ou dans la réalisation, ni même du lieu de l’action et pourtant de nombreux internautes ont vomi sur le Death Note de avant même d’avoir vu le resultat et vomi encore à l’annonce du casting…l’action se déroulant à Seattle, je ne vois pas trop où se situe le « whitewashing », internet à sans doute la mémoire courte et bien qu’Hollywood ait par le passé (et le fera sans doute encore) fait n’importe quoi (coucou John Wayne dans le rôle de Genghis Khan dans le film le conquérant de 1956 ou encore ces exemples relevés ici), pour Death Note le débat n’a pas lieu.

Cette question étant close (et n’aurait jamais dû être ouverte), ce qu’on peut légitimement reprocher au casting c’est sans doute son talent. Ce n’est certes pas du niveau d’un feuilleton de l’après midi sur TF1…Mais presque. Pour résumer, dans cette version, le casting principal est du même niveau général que le film : c’est à dire pas très bon, sans être catastrophique. On a l’impression d’être fin des années 90 quand Hollywoood lançait la vague teen-movie d’horreur avec Scream, souvient toi l’été dernier ou encore destination finale, où si certain étaient fort plaisant, nous avons eu droit à de très nombreux films vite oubliés, une fois sortie de la salle de cinéma.

Death Note version Netflix penche d’ailleurs plus vers cette dernière catégorie. La réalisation qui tangue, la pluie omniprésente, un casting sans saveur et j’en passe. Seul le scénario a la bonne idée de prendre quelques libertés par rapport à l’œuvre d’origine, au moins on a quelques surprises (c’est déjà ça).

Death Note est donc un mauvais teen movie d’horreur qui sera une torture pour tout ceux qui s’attendent à retrouver l’essence de death Note (et donc qui connaissent l’œuvre d’origine) et sera un peu moins pénible pour les autres.

On comprend d’autant moins le résultat puisque Netflix est capable de très bonnes choses, voir exceptionnelles. On a déjà pu le constater en séries ou en films. Bien qu’on ne puisse pas toujours tout réussir, on s’attendait à mieux.

Alors où est l’erreur ? Était-il impossible de faire un bon Death Note ? Les japonais se sont posés la question trois fois (sans compter le Drama) et si les films ne sont pas forcément exceptionnels, ils sont bien meilleur que celui-ci et cela n’a aucun rapport avec le fait d’avoir un casting japonais. L’ensemble n’est pas à la hauteur, que ce soit de l’œuvre ou même d’un film Netflix.

je précise que je ne partais avec aucun à priori négatif avant de voir le film, mais je dois dire que c’est une déception. Death Note version Netflix ne restera sans doute pas dans les mémoires, dommage il y avait pourtant matière à faire un film bien meilleur.

Death Note de Adam Wingard
Note des lecteurs3 Notes0.25
2.1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Note finale

Critique : Death Note de Adam Wingard