Critique : Skin trade de Ekachai Uekrongtham

Critique : Skin trade de Ekachai UekrongthamSkin Trade
Note des lecteurs1 Note
2.5

L’histoire : Nick part en Asie à la poursuite du gangster serbe qui s’en est pris à sa famille. Sur place, il demande l’aide d’un policier thaïlandais.

Skin trade de Ekachai Uekrongtham, sorti en Dtv chez M6 video en dvd et bluray, est un film d’action qui loin de révolutionner le genre, peut s’apparenter à la série des Taken, etc… en les surpassant peut être au niveau de l’action. Basé sur un scénario de Dolph Lungren lui-même, Skin trade traite du trafic d’être humains en ne faisant pas dans la dentelle, conteneur emplis de cadavres, etc… Basé sur un sujet qui fait froid dans le dos, car le film peint cet univers avec un réalisme certain. Dès lors, il y a un grand écart avec le désir de divertissements, de cascades, et d’arts martiaux promis par le long-métrage. Sur le fond, le film dénonce l’esclavagisme moderne, et sur la forme, nous sommes dans une arène attendant les combats entre Dolph Lungren et Tony Jaa, ou encore Michael Jai White…

Critique : Skin trade de Ekachai Uekrongthamskintraining

On va donc se concentrer la forme, c’est à dire film d’action bourrin plein de testostérone, les fameux affrontements entre les protagonistes tiennent leurs promesses, chacun ayant une spécialité en combats. Mise en scène dynamique, belle photo, et montage pas trop cut, nous laisse apprécier les combats. On ne s’ennuie pas bien que les ressorts scénaristiques soient un peu faciles, Dolph laissé pour mort, a quand même une sacré pêche… En revanche, la violence semble non censurée, Ekachai Uekrongtham s’en donne à cœur joie, dans la démonstration de violence physique et psychologique, ce qui est surprenant pour ce type de production.

Critique : Skin trade de Ekachai Uekrongthamskin

A noter le casting 4 étoiles pour un Dtv, à savoir Ron Perlman, Tony Jaa, Michael Jai white, Peter Weller, et Dolph Lungren qui niveau jeu c’est sur n’est pas très expressif mais qui niveau action se défend toujours très bien.

En conclusion, on ne s’attendait pas à grand chose et nous avons été surpris par le rythme et la qualité de la réalisation. Skin trade n’a vraiment pas à rougir des prods tel que Taken, transporteur, etc. Si vous aimez Tony Jaa, vous pouvez y aller les yeux fermés, il a fait bien pire dans le passé. Un bonne série B pas déméritante.

Critique : Skin trade de Ekachai Uekrongthamskintrade 1024x682

 

Critique : Skin trade de Ekachai UekrongthamSkin Trade 150x150
Critique : Skintrade de Ekachai Uekrongtham
L'histoire : Nick part en Asie à la poursuite du gangster serbe qui s'en est pris à sa famille. Sur place, il demande l'aide d'un policier thaïlandais.
Note des lecteurs1 Note
2.5