Critique : Once Upon A Time In SaengchoriOnce Upon a Time in Saeng Cho riOnce Upon A Time In Saengchori

Critique : Once Upon A Time In Saengchori

Note des lecteurs0 Note0
4

Globalement dans Once Upon A Time In Saengchori, je ne pense pas qu’il y ait ici un héros en particulier, il est certain que le « triangle » amoureux en bien mis en avant, mais je ne le considère pas spécialement comme étant l’effet principal, même s’il occupe beaucoup la place dans les épisodes du milieu de la série.

Nous avons donc ici une tripotée de personnages, haut en couleur, bien spécifique avec leur propre caractère bien que parfois (très souvent) fortement exagéré. L’humour est très présent et le style est particulier, je pense que l’on aime ou pas, l’entre deux serait qu’on se fait chier pendant la moitié de la série. Mais personnellement, j’ai fortement adhéré à la crétinerie ambiante que l’on nous dresse en tableau.

Les personnages sont nombreux et haut en couleur.

Nous avons les trois personnages « principaux », je mets entre guillemet car oui se sont eux que l’on suit le plus souvent, mais ils ne sont pas non plus tant prioritaires (à mon humble avis). Donc notre petit triangle qui commence bien mal à vrai dire, le patron (Jo Min Seong)  pas sympa, l’héroïne (Eun Joo) qui se met dans de beau drap (non pas dans les siens)  et le sunbae d’Eun Joo. Je suis une pro-Sunbae/Ji-Min, donc voilà, surtout qu’on sait dès le début avec qui Eun-Joo termine,  j’étais quand même à fond derrière notre petit, il essaye de se bouger les miches (c’est rare que le second bouge ses fesses quand il est le tout mignon tout choupinou qui veut protéger sa belle). Et jusqu’au bout il a été dans mon petit cœur, il nous fait passer des larmes de joies, à un cœur battant sous ses sentiments, à la tristesse, aux crises de folie, wow, je l’aime, voilà c’est dit.

Je ne pourrais pas vous parler de tous les personnages comme ça, car il y en a vraiment beaucoup d’intéressant, ils sont vraiment tous connectés, ils viennent s’ajouter peu à peu à l’intrigue (l’écrivain c’est le best !), l’histoire les fait vivre et les fait grandir.
On les suspect, on s’interroge sur qui est le coupable. On se demande comment l’histoire va se boucler et comment les personnages vont s’en sortir.

Nous avons sous cette mascarade de personnages des sentiments plus profond, un mal-être que l’on cache, un amour à sens unique, une vie que l’on sent rater, on se retrouve dans la vie des personnages ici, on les envie, on devient leur ami, on a envie de les soutenir, ils nous sont proches. Il y a aussi le côté policier qui est je pense assez bien doser, on nous donne des indices, le suspense est là sans nous étouffer, on découvre peu à peu les choses.

De plus, au bout du second épisode, notre petite troupe débarque dans le trou paumé qu’est Saengchori, l’ambiance se fait plus intime, tout se sait normalement, ou pas, on découvre de nouvelles petites perles et de la dynamite. Les secrets, les mystères épaississent et s’éclaircissent peu à peu. Le côté très secret ressort fortement dans les épisodes. Chacun cache quelque chose qui ressortira plus ou moins au grand jour.

Franchement, il n’y a pas à dire non plus, à partir du 11ème épisode environ, les évènements s’enchaînent et on ne peut plus s’arrêter, les découvertes, les révélations, les nouveaux personnages, pleins de choses ajoutent du piment à cette douce folie ambiante, et j’aime ça !

Comme c’est souligné, c’est vraiment la seconde partie du drama qui est vraiment plus que géniale. La première partie est une mise en place un peu longue, on nous présente des personnages qui sont parfois diamétralement opposés, de ce fait, les épisodes qui sont un peu « longuets » permettent de faire tisser des liens, d’apprendre à mieux les connaitre, à faire évoluer les situations de manières plus naturelles, Mais nous ne nous ennuyons pas pour autant.

La seconde partie quand à elle, elle nous laisse pas une minute de répits, les évènements s’emballent, parfois sérieusement, parfois exagérément, mais on y croit, on veut savoir et on s’accroche ! Comment dire à quel point ils ont été accrocheur ? Je ne sais pas, mais j’ai maudit les scénaristes, ils m’ont fait rire, m’ont fait frissonner de plaisir et de terreur, ils m’ont eu à plusieurs reprises, ils ont su jouer de moi très facilement (après je n’étais pas totalement moi quand je regardais cette série). Ils m’ont rendu folle ! Folle de leurs personnages, de leur humour, de tout ce qui forme Saengchori.

Pour ce qui est de la fin, eh bien, je dois vous dire une chose, eh bien j’ai été globalement satisfaite. Mais plusieurs choses et éléments restent tout de même en suspens, on pourrait vouloir en savoir encore plus, mais personnellement, j’aime bien les fins ouvertes, car ça ne se termine pas vraiment dans le fond. En effet, les aventures sont loin d’être terminées même si c’est au bout du vingtième épisode qu’on les quitte cette marmaille (ce qui est fort triste d’ailleurs). Les dernières images peuvent sembler un peu bizarre car jusqu’au bout, des nouvelles questions nous tombent dessus !

Alors je le redis, je ne suis pas du tout objective (mes avis ne le sont jamais de toute façon), mais voilà, je vous encourage grandement à essayer ce drama formidable qui vous fera vibrer de tout un tas d’émotions !