Étant spécialisé sur les films Thaïlandais depuis mon expatriation en Thaïlande, je m’attends toujours à tout et souvent au pire lorsque des réalisateurs étrangers essayent de parler de ce pays sans tomber dans le cliché habituelle : prostitution, drogue, corruption. Pourtant, le thème principale est encore et toujours la prostitution mais il a été traité de manière intelligente. Comprendre la détresse de ces filles ainsi que les raisons à travers la population masculine japonaise de Bangkok est selon moi un excellent angle critique.
Il est vrai que la communauté japonaise à Bangkok est très grande quasiment 2 millions de japonais vivant en Thaïlande. Pendant 3 heures le réalisateur Tomita Katsuya nous raconte l’histoire tumultueuse de ces filles de joies spécialisées dans la clientèle japonaise. Toutes parlent couramment japonais et toutes travaillent dures pour combler cette clientèle dépensière et très naïve. Cependant derrière cette traite humaine, Bangkok Nites, nous explique pourquoi ces filles font cela, poussées par leur famille restée au village perdu proche de la frontière du Laos.
1471510695 Critique : Bangkok Nites de Tomita Katsuya1471510695 Critique : Bangkok Nites de Tomita KatsuyaCe film dépeint de manière acerbe mais juste le comportement des occidentaux et des japonais victime de leur propre misère sexuelle qui croyant à l’utopie véhiculée depuis des décennies notamment des ‘’backpackers du dimanche’’ que le simple fait de posséder un peu d’argent leur donne tous les droits. Nous voyageons à Bangkok, dans l’Isan, province pauvre et rurale du l’Est du pays. Entre flirts, amourettes et histoire d’amour plus sérieuse tous les clichés de la vie rêvée en Thaïlande sont là. Et l’acteur principal du film , n’est autre que l’argent. ‘’Sans argent, pas de bonheur’’ affirme l’héroïne de Bangkok Nites. Quant à l’image des japonais dans le pays, elle est guère reluisante : arrogance manque de discernement. Une belle brochette de losers en somme qui tombent dans le piège d’une vie plus facile et moins contraignante que dans leur pays d’origine. Le film est excellent, les acteurs sont tous très bon car la plupart incarnent leur propre vie. Le seul bémol, la longueur du film. Des raccords auraient pu être fait ainsi qu’un meilleur montage. Sinon on a plaisir à le voir, car il peut être aussi vu comme un documentaire. Bangkok Nites une base solide pour enfin déchiffrer ce que peut être la vie avec les locaux.1471509818 Critique : Bangkok Nites de Tomita Katsuya1471509818 Critique : Bangkok Nites de Tomita Katsuya

Note des lecteurs0 Note0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X