Critique : Le promeneur d'oiseau de Philippe Muyl
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Il n’est jamais évident pour un étranger de capter avec justesse un pays, une culture, surtout si on ne parle pas la langue. C’est pourtant avec brio que Philippe Muyl s’en sort.

Il faut dire que ce dernier a été aidé par la femme d’un ami, elle-même chinoise, qui a corrigé certains détails du film et c’est avec un grand respect que le réalisateur nous raconte l’histoire touchante de cet homme voulant honorer la mémoire de sa femme.

Le film arrive à capter la transformation du pays où en l’espace de seulement trois générations il est passé d’un homme ayant connu la révolution culturelle et sacrifiant tout pour son enfant à une petite fille n’ayant connu que le luxe et la surconsommation.

Le promeneur d’oiseau est à la fois un film sur les relations tumultueuse qu’il peut y avoir entre les enfants et leurs parents où le dialogue est parfois compliqué et où le respects, bien qu’important, n’aide absolument pas, ces derniers ne voulant pas se brouiller directement et préfèrent l’ignorance mutuelle et un film sur la beauté des paysages de Chine.

Yao-Xi-Chun_le_promeneur_doiseau Critique : Le promeneur d'oiseau de Philippe MuylYao Xi Chun le promeneur doiseauLe promeneur d'oiseau

Habituellement, les films chinois ne mettent pas en avant la beauté du pays avec autant d’attention, il est donc assez surprenant que ce soit un français qui se fasse le meilleur ambassadeur touristique, avec des espaces à perte de vue, des montagnes verdoyantes.

Toujours juste, le rapprochement qui s’effectue au cours du film entre la petite fille et son grand père est une quête d’identité, comme si cette dernière s’était perdue dans la consommation frénétique de la grande ville où son père, architecte ultra célèbre ne lui avait apporté jusque-là qu’une vie artificielle. Cette dernière fait d’ailleurs une analogie entre sa vie et une cage d’oiseau où ce voyage à ouvert la porte de sa cage et elle veut profiter le plus possible de cet espace de liberté.

Le film est drôle, touchant et cette petite fille est en fait le point central d’une réconciliation possible dans cette famille déchirée.

9-Yao-Xi-Chun_copyright-2012-EnvisionsFilms-StellarMegaFilmsLtd-PanEurasiaFilms Critique : Le promeneur d'oiseau de Philippe Muyl9 Yao Xi Chun copyright 2012 EnvisionsFilms StellarMegaFilmsLtd PanEurasiaFilmsLe promeneur d'oiseau

Co-produit entre la Chine et la France, Le promeneur d’oiseau est un grand film qu’il faut absolument aller voir le 7 mai prochain, puisque ce dernier sera sur les écrans français, une bonne nouvelle pour une petite touche de positivité dans notre monde pas si éloigné de celui décrit dans le film, c’est d’ailleurs ce qui fait l’universalité du sujet et donc du film.

Le film sera diffusé ce dimanche à 15h au festival de Deauville Asia

Crédits photo : © 2012 – Envisions Films, Stellar Mega Films Ltd & Pan Eurasia Films – tous droits réservés

[tabgroup][tab title= »Bande annonce »][/tab][/tabgroup]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X