Pour ce Lundi soir du 10 octobre à Busan place au  »main event ». C’était le moment où The Terror Live était présenté au Biff theatre salle en extérieure pouvant accueillir un millier de personnes. La foule est en délire car toute l’équipe du film est là. Les smartphones sont de sortie et le public essaie tant bien que mal de capter ce moment de communion. Et quel film les amis ! De mémoire de cinéphile et amateur de films coréens, j’ai eu la chance de voir ce qui me semble être la meilleure production cinématographique du pays du matin calme depuis Old Boy.

Tout est là. Le scénario, le jeu des acteurs, l’intensité. Durant deux heures, The Terror live a réussi à capter tout son auditoire. Des cris fussent, le public est totalement happé par l’intrigue tout simplement géniale, du réalisateur Kim Byung-Woo, qui nous offre une oeuvre dantesque. Ce film fait déjà office de référence…

L’histoire débute lors d’une matinale d’une radio où l’animateur reçoit un curieux appel téléphonique d’un homme qui affirme avoir posé une bombe sous le pont Mapo à Seoul. Il menace en direct de tout faire exploser si le gouvernement sud coréen ne répond pas à ces exigences. Quelles sont-t-elles ? Il souhaite que le président en personne s’excuse en public de la mort de trois ouvriers qui avaient rénover ce pont lors d’un sommet international.

Tout s’enchaîne avec une fulgurance extraordinaire. L’animateur radio se transforme malgré lui en porte parole du terroriste et devient pour des raisons journalistique bien actuelles, course à l’audimat et à l’argent, un présentateur télévisé avide de publicité. Pour ne rien vous dévoiler mais pour vous faire saliver, la force de The Terror Live réside dans sa trame scénaristique.

Une critique du système politico-médiatique dont nous faisons tous partie. Jusqu’ou un journaliste peut aller pour faire fructifier sa carrière ? Que faire face à l’injustice et face au diktat de l’argent et des puissants ? Le réalisateur a accouché d’une œuvre très critique envers un système politique mais aussi social. La mixité sociale est un leurre en Corée tant la souffrance se vit en silence. Cependant, un homme a craqué face à cette détresse sociale. Il décide donc d’utiliser la violence. Oeil pour œil dent pour dent. Cet homme est ce fameux terroriste pour lequel tout au long du film, on arrive à lui trouver des circonstances atténuantes.

Personne n’en réchappe, les acteurs du films sont mis sous pressions continuellement, la violence est partout et réaliste, les scènes d’actions sont à couper le souffle. The Terror Live est plus qu’une simple grosse production asiatique. C’est une œuvre militante critique et si humaine qu’elle doit provoquer un malaise au sein de l’audience. Cependant le public coréen déçoit ils ne semblent pas être sous le choque d’un réalité si dérangeante.

Peut être n’ont ils pas compris que The Terror Live est tout sauf un  »entertainment » un véritable pied de nez à l’establishment politique de leur pays voire du monde. On en sort chamboulé et heureux que ce film est vu le jour. Il reflète avec justesse l’injustice de notre monde . À voir et à revoir.

Critique : The Terror Live de Kim Byeong-wooThe Terror LIVE poster The Terror Live
The Terror Live de Kim Byeong-woo
synopsis
Un animateur radio reçoit lors de son émission, l’appel d’un mystérieux auditeur menaçant de faire exploser un célèbre pont de la ville, avant de passer à l’acte. Le journaliste décide alors de se servir de cette opportunité pour reprendre son ancien poste à la télévision et couvrir l’événément en direct tout en essayant de trouver une solution pour stopper les actes criminels du terroriste…
Note des lecteurs0 Note0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X