Au sein du magma créatif d’Hollywood, des minorités ethniques tentent de faire entendre leur voix. Parmi celles-ci on compte les asiatiques américains, et notamment les coréens américains.

En 2010, le KOCCA (Korea Creative Content Agency) a lancé une journée de conférence annuelle visant à promouvoir la participation des coréens américains dans l’industrie hollywoodienne. En 2011, y était présentes des personnalités aussi influentes que Edwin Chung (SVP Creative Executive, NBC Entertainment/Universal Studios), Monica Macer (écrivaine pour Lost et Prison Break), Jay Kim (VP, Motion Picture Planning, Paramount Pictures), Roy Lee (Producer, Vertigo Entertainment, à l’origine des remakes de The Ring, The Departed, The Chaser et Old Boy) ou encore Jun Oh (SVP Business Affairs, Warner Bros)… mettant en avant l’importance déjà présente de cette minorité dans les processus créatifs.

En parallèle, de nouveaux réalisateurs et écrivains tentent de faire leur place dans un système très compétitif. C’est dans ce contexte que Han Rhyu, jeune réalisateur coréen américain, ayant l’un de ses courts métrages (777) distribué par Shorts International, quelques apparitions en festivals – notamment à Cannes, et un collaboration avec le réalisateur David Cronenberg, Oscillations, vient de terminer son premier long-métrage, actuellement en post-production. Des premières images sont déjà disponibles ici:

Chances Spoiler from Han Rhyu on Vimeo.

Le film devrait être prêt pour une promotion au festival de Cannes en vue d’obtenir une distribution internationale, et pour appuyer les prochains projets du réalisateur dont le prochain film devrait se passer en Europe – notamment à Londres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X