Dans la lignée de ses engagements dans des causes philanthropiques, Han Geng, danseur, chanteur et acteur connu comme le “plus influent des artistes chinois contemporains” a pris la parole lors  d’une conférence organisée par l’association caritative LSBF HOPE, visant a inspirer la nouvelle génération d’étudiants chinois au Royaume-Uni dans leur poursuite d’une carrière professionnelle réussie.

Cet événement s’est tenu au sein de la plus grande salle de conférence du centre de Londres, le Westminster Central Hall, le samedi 1er décembre 2012.

Après un introduction au créations des Ecoles d’Arts Contemporains, Mode et Design de Londres, ainsi qu’une présentation sur le rôle fondamental de l’anglais pour une carrière internationale réussie – par la directrice de l’Ecole d’Anglais de la LSBF Fay Drewry, a le public majoritairement chinois (près de 95%), le professeur et directeur de la LSBF, Maurits Van Rooijen a remis a Han Geng un prix de remerciement pour sa contribution a la LSBF HOPE.

La LSBF HOPE est une association qui soutient les jeunes défavorises dans leur poursuite de leurs rêves et d’une carrière ambitieuse. Han Geng est aussi ambassadeur pour la China Foundation for Poverty Alleviation, la “Ren Si Yuan Focus” Foundation et la Taiwan “Love Life” Foundation.

Pendant son tour des campus de Londres de la LSBF, il était accompagne par le sauteur équestre chinois Alex Hua Tian, pour partager leurs conseils sur le développement d’une carrière a l’international et de la motivation nécessaire.

Pour débuter sa présentation, Han Geng a commence par rappeler les origines de son nom de scène, puis a explique comment il est d’abord parti de son village natal pour étudier la danse a Pékin, y gagnant le surnom de “roi de la danse” de par sa connaissance des 56 danses traditionnelles chinoises. Il a spécifie qu’alors il ne pensais pas du tout a devenir chanteur, mais que cela est arrive après qu’il ai réussi les auditions H.O.T. CHINA Audition Casting de la SM Entertainment en décembre 2001. Entre temps, il avait commence a jouer dans des courts métrages a petit budget – dans l’espoir de percer dans le cinéma.

Au travers de son expérience, il a voulu faire ressortir trois défis majeurs auxquels il a du faire face en Corée du Sud, lorsqu’il travaillait pour SM Entertainment:

1)  linguistique: pour l’apprentissage et la communication en coréen;

2)  culturel: pour la façon de communiquer et de vivre en Corée;

3)  danse: par sa nécessité de repartir de zéro pour apprendre le hip-hop très diffèrent des danses traditionnelles qu’il avait appris.

En sept ans, après son début au sein des Super Junior en 2005, il a amasse un nombre de succès considérables: en 2005 a sorti son premier album, en 2008 a gagne son premier prix, en 2010 son premier livre, et en 2012 la consécration avec le prix de la meilleure performance mondiale aux MTV European Music Awards. De plus, il a pu atteindre son rêve de devenir acteur en obtenant un premier rôle de qualité dans My Kingdom de Xiaosong Gao, qui d’ailleurs raconte une histoire proche de la sienne, celle de deux frères dans leur combat pour devenir les maitres incontestés de leur art, l’opéra chinois.

Désormais, ayant atteint un tel succès, il souhaite rendre a ceux qui l’ont aide jusque la, et aider les gens dans la souffrance et la difficulté. Ainsi, visiter les écoles pour transmettre son expérience et son espoir le rend très heureux. Avoir son propre rêve est pour lui très important et il l’a fait savoir a ses compatriotes chinois.

Pour finir, répondant aux questions du public, il a émis la possibilité d’un concert au Royaume-Uni, qu’il faudrait planifier après celui déjà prévu a Taiwan. Il a aussi précise qu’il était célibataire, n’ayant pas le temps de chercher une petite amie en raison de son emploi du temps charge. Cela lui serait encore plus difficile avec une étrangère, car il dit ne pas parler anglais, et très peu français.

(1) mention spéciale, Han Geng ne parle pas anglais!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X