Forcement tout le monde y va de son analyse, du coup c’est cette fois au Wall Street Journal et Dean Napolitano de donner son avis sur cette année tout juste terminé.

Il commence d’ailleurs par un constat : L’argent n’a jamais été aussi présent dans les productions asiatique. Évidemment en tête de liste le nouveau film de Zhang Yimou avec Christian Bale et surtout son budget de 100 millions de $, c’est tout simplement le film le plus cher produit en Chine. Sortie il y’a quelques semaine en Chine continentale, celui ci sera aussi en compétition au prochain Festival International du Film de Berlin (BIFF). Au niveau du box-office celui ci s’est même offert le privilège de dépassé un autre film du top 10 : “Flying Swords of Dragon Gate” (龍門飛甲), qui lui est le film 3D le plus cher jamais fait en Chine.

Il faut tout de même remettre les choses en place, puis qu’avec un budget de 35 millions de $, le nouveau film de Tsui Hark sera rentable bien avant celui de Zhang Yimou…

Autre pays, autres budget, le très attendu “Warriors of the Rainbow: Seediq Bale » est lui aussi la plus grosse production de Taiwan avec un budget de 25 millions de $, juste devant My Way et ses 24 millions de budget…ca en fait des entrées pour rentabiliser tout ca.

Mais sans plus attendre voici la liste du journaliste :

Busong: Je dois bien admettre être passé totalement à coté du film de Auraeus Solito. On y suis la quête mystique d’un jeune homme qui cherche un remède pour sa sœur sur l’ile de Palawan aux Philippine. Il semble que ce soit un super film…on le croit.

Flying Swords of Dragon Gate: On a déjà parlé de ce premier film en 3D d’art martial pour Jet Li…réalisé par Tsui Hark

Inseparable: Le premier Film de Kevin Spacey en Chine. Son duo semble très bien marcher avec Daniel Wu

Life Without Principle:Réalisé par Johnnie To et en compétition à Venise, Life Without Principle raconte l’histoire de trois personnages: un caissier de banque ordinaires transformé en analyste financier contraint de vendre des titres à haut risque à ses clients afin de répondre à son objectif de ventes; un voyou à la petite semaine qui veut se faire de l’argent facile de déposer une caution pour un copain en difficulté avec la loi;  un inspecteur de police, qui a toujours aimé son style de vie moyen, a soudainement désespérément besoin d’argent alors que sa femme met un acompte sur un appartement de luxe qu’elle ne peut pas se permettre et son père mourant veut qu’il  s’occupe d’une jeune demi-soeur qu’il n’a jamais su qu’elle existait.

Trois personnes ordinaires qui ont un besoin urgent d’argent pour les situations difficiles dans leur vie respective n’ont rien en commun jusqu’à un sac d’argent volé une valeur de $ 5m surgit et les terres entre eux dans une situation complexe qui les oblige à faire l’âme chercher les décisions concernant le droit et la mal et tout le reste sur l’échelle moralité.

Over the backdrop of today’s volatile global markets, this film weaves together three stories about money-hungry Hong Kong people: a wife pressuring her policeman husband to buy an expensive home, a bank officer being forced to sell high-risk investments to unsuspecting customers, and a triad underling looking to raise quick cash to spring a fellow gangster from jail. Hong Kong director Johnnie To deserves credit for attempting to say something meaningful about how today’s economic insecurity is hitting society and the moral choices people face in an uncertain financial landscape.

A Reason to Live: Le journaliste souligne la justesse du sujet dans ce drame : la peine de mort en Corée et la domination masculine dans la société. L’histoire d’une jeune femme dont le petit ami a été tué par un automobiliste ayant prit la fuite.

A Simple Life: Inspiré par une histoire vraie, le film raconte une relation émouvante entre un jeune maître d’une grande famille, Roger (Andy Lau) et la servante de la famille qui l’a élevé, Soeur Peach (Deanie Ip).

Unbowed: L’histoire vraie d’un professeur accusé d’avoir persécuté à l’arbalète un juge pour une affaire qui les opposait dans le passé. Le réalisateur s’attaque au système juridique du pays.

Warriors of the Rainbow: Seediq Bale: Le film avec de l’argent et surtout un sacré bon film selon les critiques. L’histoire vrai de la tribue des Seediq, qui ont du faire face à l’invasion japonaise dans les années 30. le film est prévu en France en 2012

Wu Xia: Réalisé par Peter Chan avec Donnie Yen : Un commerçant qui mène une vie tranquille dans un village est victime d’un braquage. Alors qu’il parvient à se débarrasser des malfaiteurs par ses prouesses martiales, cela attire l’attention d’un détective…

You Are the Apple of My Eye: on arrete pas d’en parler puisque c’est ce film qui vient de passer en tête du box office HK…depuis…bah depuis toujours. La chronique d’ado dans le milieu des années 90 et leur passage à la vie adulte.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X