Keï Kurono et Masaru Kato deux lycéens comme les autres se font écraser par une rame de métro alors qu’ils aidaient un sans-abri. A l’instant de leur « présumer » mort ils se retrouvent dans une chambre d’appartement en compagnie d’autres individus venant également de « mourir ». Cherchant à comprendre se qui leurs est arrivés, une mystérieuse sphère noire apparaît avec à sont bord un étrange personnage appelé Gantz. Le jeu ne fait que commencez.

Critique : Gantz de Shinsuke Satogantz au commencement affiche Critique : Gantz de Shinsuke Sato

Le film reprend les 8 premiers tomes de la série et mets en avant les scènes d’actions bourrée d’effet spéciaux plutôt réussi. En effet le film manque cruellement de détails comparé au manga papier et le réalisateur se contente de nous balancer dans des scènes d’actions en commencent par « l’homme poireau » pour nous mettre dans l’ambiance et continu en suivant « fidèlement » les interventions de gantz comme dans le manga papier.

Le film n’en reste pas moins un bon divertissement, l’esprit de « Gantz » est bien retranscrit de part la psychologie des personnages à travers les acteurs plus ou moins bon, les effets spéciaux sont correctes malgré quelques costumes un peu limites notamment pour le petit robot^^.

Il est vrai que le film manque de fond, le coté plus mystérieux et le retour à la vie « normale » comme dans le manga papier sont mal adapté, mais globalement le film reste une bonne adaptation, on passe, un malgré quelques défaut, un bon moment et rien que de voir les protagonistes utiliser la combinaison « futuriste » est un pur plaisir à l’instar des super héros ricains^^.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X