Alors que « GLove », nouveau film du réalisateur Kang Woo-seok (réalisateur de Public Enemy) est en ce moment en tête du box Office en Corée, voici la critique d’un autre de ses films ayant fait de bons scores au box office coréen en 2010 (plus de 3M d’entrées): Moss

Critique: Moss de Kang Woo-seokmoss2 Critique: Moss de Kang Woo-seok Critique: Moss de Kang Woo-seokmoss3 Critique: Moss de Kang Woo-seok

Adapté d’un anime sur internet. L’histoire de quelques personnes qui vivent dans un village et d’un homme qui vient dans ce village pour l’enterrement de son père. Il veut comprendre comment son père est mort, mais les villageois observent tous ses mouvements.

Critique: Moss de Kang Woo-seokmoss Critique: Moss de Kang Woo-seok

Il est assez compliqué de faire une critique de Moss sans en dévoiler toute l’histoire…on retrouve donc Ryoo Hae-gook qui se retrouve dans un village perdu dans la montagne pour l’enterrement de son père, même s’il n’a pas l’air plus affecté par cette nouvelle que cela pour le moment tout va bien ou presque. Dès les premières minutes de son arrivée les quelques villageois ne se sentent pas du tout à l’aise avec sa présence et veulent déjà savoir quand il va partir. Hae-gook ne comprenant pas comment son père est mort décide de rester quelques jours pour faire du tri dans les affaires de son père, mais se sent surveiller par les villageois. Il appele alors le procureur Park, qui doit sa carrière détruite par Hae-gook lui-même…celui-ci n’étant évidemment pas très chaud à l’idée de l’aider, se met tout de même à enquêter sur le chef du village et ancien inspecteur de police, le très influent Cheon Yong-deok

Critique: Moss de Kang Woo-seokmoss4 Critique: Moss de Kang Woo-seok Critique: Moss de Kang Woo-seokmoss5 Critique: Moss de Kang Woo-seok

Vu comme cela l’histoire est simple… Son père meurt, il soupçonne le chef du village et ses copains d’avoir tué son pére… Il enquête…ils sont coupables…etc etc… Sauf qu’avec Kang Woo-seok ce n’est pas si simple et surtout le film n’aurait pas eu le succès qu’il a eu. On se retrouve dans un mic mac entre Ryoo Hae-gook et le chef du village dont l’influence réel est découverte au fil du film, à cela on ajoute le mystère de la personnalité de son père et on se demande bien qui est le gentil ou le méchant dans l’histoire.

Critique: Moss de Kang Woo-seokmoss9 Critique: Moss de Kang Woo-seok Critique: Moss de Kang Woo-seokmoss8 Critique: Moss de Kang Woo-seok

L’avantage du lieu du tournage apporte en plus une ambiance bien particulière, l’immensité des montagnes se montrant très vite oppressante et les faces à faces avec les villageois apparaissent comme inévitable plus son enquête avançant. On rentre immédiatement dans le film et celui-ci passe très rapidement même s’il dépasse les 2h. Le casting est très bien choisi et tous les acteurs sont parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X