TEST : Yakuza Like a Dragon (PS4)

un opus excellent

TEST : Yakuza Like a Dragon (PS4)Illu 770x374test : yakuza like a dragon (ps4)
TEST : Yakuza Like a Dragon (PS4)71waEB3NY1Ltest : yakuza like a dragon (ps4)
Date de sortie
10/11/2020
Notre score
4.5

Si il y’a bien un jeu vidéo qui a sa place ici c’est bien le nouvel opus de la saga Yakuza avec Yakuza Like a Dragon, disponible à partir d’aujourd’hui sur Xbox Series X & S, Xbox One, PlayStation 4, Windows 10 et Steam. Nous avons testé la version PS4. Pour la PS5, il faudra attendre le 2 mars 2021. Petit bonus, si vous avez acheté la version PS4 sur le Store Playstation, vous pourrez sans sur-coût avoir la version PS5.

On en parle d’autant plus depuis que le grand cinéaste japonais Takashi Miike a eu la bonne idée en 2007 d’adapté au cinéma la saga dans Yakuza : L’ordre du Dragon (dont vous pouvez lire la critique ici).

TEST : Yakuza Like a Dragon (PS4)Screen 2test : yakuza like a dragon (ps4)

Avant d’en venir à notre avis, voici une présentation du jeu par l’éditeur :

YakuzaLike a Dragon raconte à l’origine, l’histoire d’un outsider qui se bat pour ce en quoi il croit, même  après avoir touché le fond. Notre nouveau personnage principal, Ichiban Kasuga, une petite frappe de bas étage et membre d’une famille de yakuzas de second rang, assume le blâme pour un crime qu’il n’a pas commis afin de protéger son patriarche, Masumi Arakawa, qui représente une véritable figure paternelle pour lui. Après avoir purgé sa peine de 18 ans de prison, il sort en homme libre et rejoint le monde extérieur pour y découvrir que le clan auquel il appartenait autrefois a été dissous. Les quelques membres qu’il en reste sont traqués et chassés dans les rues. Il apprend également que son ancien patriarche pourrait bien être le responsable de tout cela. Face à la trahison, la perte et la confusion, Ichiban se lance à la quête de la vérité. C’est ici que l’histoire deYakuzaLike a Dragon commence.

YakuzaLike a Dragon représente tout ce que les fans connaissent et aiment dans cette saga,  avec quelques nouveautés à l’occasion de la nouvelle génération. Mettant en scène toute une bande de nouveaux personnages et se déroulant dans ce tout nouveau cadre magnifiquement réalisé de Yokohama, les joueurs seront directement émergés dans l’histoire, l’action et le grain de folie qui font le charme de la licence Yakuza. Le jeu bénéficiera de doubleurs de talent, incluant les acteurs George Takei, Kaiji Tang, Andrew Morgado, Greg Chun et Elizabeth Maxwell.

TEST : Yakuza Like a Dragon (PS4)71cGN1B83OLtest : yakuza like a dragon (ps4)

Comme je l’ai dis, nous avons testé la version PS4 et quel test ! Depuis le lancement de la saga, je suis complètement fan de Yakuza. Ici deux très gros changement : Changement de personnage principal et changement de gameplay…autant dire que c’était un pari risqué pour SEGA.

En effet, adieu Kiryu, bonjour Ichiban et surtout bonjour le J-RPG, il y a bien entendu toujours un coté bagarre de rue, mais en tour à tour, il faut le savoir, car c’est clairement un très gros changement.

Ceci étant, c’est un pari gagné, puisqu’on est clairement devant un très bon jeu. Graphiquement, Yakuza : Like a Dragon n’est pas le plus beau jeu du monde mais reste tout de même agréable. On voit bien qu’il n’avait pas un budget illimité, mais les expressions du visage sont soignée, il faudrait voir ce que donne le jeu au niveau de la PS5.

TEST : Yakuza Like a Dragon (PS4)61pdh5Qk4CLtest : yakuza like a dragon (ps4)

L’essentiel est ailleurs, on est toujours dans Tokyo, en 2019 et Ryu Ga Gotoku Studio a bien intégré les changements sociologiques de la société japonaise : Les Yakuza sont moins libres, doivent diversifier leurs activités et le gouvernement n’est pas laxiste avec eux…bref, de quoi être plus réaliste (sans être non plus tout à fait exact). On voit aussi que le jeu veut souligner la situation des immigrés au Japon, surtout ceux issues de la communauté chinoise et coréenne, tout comme celle des SDF.

Pour être encore plus en immersion vous avez une double possibilité : mettre en jeux en anglais avec des sous-titre français ou en japonais toujours avec des sous-titre. C’est un bon point, surtout que les sous-titre sont, pour ce qu’on en a vu, de bonne qualité (mon japonais est un peu rouillé).

Autre point important, l’influence de tous les éléments du jeu sur votre personnage, en fonction de vos actions celui-ci évoluera d’une façon ou d’une autre.

Si vous aimez les combats ils seront (très) nombreux et bien qu’on soit dans un mix J-RPG/GTA, il sera toujours possible d’utiliser les éléments du décors dans votre combat, qui sera très fluide.

Le jeu intègre aussi une bonne dose d’humour et la dream team que vous allez devoir monter va pourvoir faire tout un tas de métier : hôtesse, danseur…avec à chaque fois des caractéristiques différents en fonction de ce que vous voulez dans votre équipe. Bref de quoi faire une belle bande pour aller au bout de l’aventure.

Bien entendu, vous aurez la possibilité de faire autre chose que votre histoire principale, tout en améliorant vos caractéristiques lors de jeu tous plus étrange, qui font le sel de la saga.

Bref, vous l’aurez compris, Yakuza Like a Dragon est un très bon jeu et sera parfait pour votre liste au père noël ou pour vous faire plaisir en avance.

Vous aurez environs 40 heures de jeu 100% plaisir.

TEST : Yakuza Like a Dragon (PS4)71waEB3NY1Ltest : yakuza like a dragon (ps4)
Yakuza Like a Dragon
4.5