La Reine des Neiges 2 : Un monopole dans les salles coréennes qui pose question

La Reine des Neiges 2 : Un monopole dans les salles coréennes qui pose questionLa reine des neiges yonhap 770x529la reine des neiges 2 : un monopole dans les salles coréennes qui pose question
Yonhap News ("Frozen 2" 2019.11.24)
Dernier mis à jour:

On vous rapportait il y a quelques semaines la volonté du Ministre de la culture sud-coréen, Park Yang-woo, qui souhaitait transmettre un projet de loi visant à restreindre le nombre d’écrans sur lesquels peuvent être diffusé simultanément des blockbusters au cinéma, une loi finalement proposée par un député de la majorité. Aujourd’hui, c’est le film d’animation de Disney, La Reine des Neiges 2 qui alimente la polémique alors que le film a monopolisé les salles de cinéma à sa sortie.

Un groupe a en effet déposé une plainte à l’encontre de Walt Disney Company Korea ce lundi en se référant aux lois anti-monopoles. Ils estiment que le film de Disney était diffusé sur plus de 88% des écrans du pays le 23 novembre, violant ainsi à leurs yeux la loi anti-monopole qui empêche une société de dominer plus de 50% du marché. Ils affirment que Disney a « tenté de monopoliser les écrans sur le court-terme afin de maximiser leurs profits, empêchant le public de choisir [d’autres films]. »

Mais le Korean Film Council (KOFIC) offre un autre son de cloche : selon leurs calculs, La Reine des Neiges 2 n’a été diffusé « que » sur 46,3% des écrans. Les deux entités s’appuient en effet sur des méthodes de calcul différentes : les plaignants s’appuient sur le nombre d’écrans sur lesquels le film a été diffusé au moins une fois dans la journée, divisant ensuite par le nombre total d’écrans dans les salles de cinéma en Corée. Le KOFIC quant à lui additionne le nombre de fois où le film a été diffusé, et le divise par le nombre total de films diffusés sur la même journée.

Il est difficile de savoir si cette plainte aura une issue favorable : en l’état actuel des choses, il n’y a pas encore de loi qui empêche ces situations de monopole des gros studios dans les salles de cinéma. La loi proposée par la majorité n’a pas encore été votée, obligeant le groupe de plaignants à se reposer sur la loi anti-monopole qui pourrait ne pas être applicable à cette situation. Le réalisateur Chung Ji-young, dont le film Black Money est actuellement à l’affiche face à La Reine des Neiges 2, a d’ailleurs été interrogé en conférence de presse sur ce problème et a déclaré que « La Reine des Neiges 2 est indubitablement un bon film qui plaît autant aux enfants qu’aux parents. Mais ne peut-on pas le diffuser sur une plus longue période ? Faut-il qu’ils [les distributeurs] fassent le maximum de profit sur le court-terme au détriment des autres films ? Ils pourraient plutôt le diffuser sur une plus longue période sans poser de problème aux autres. »

Entre Avengers Endgame plus tôt dans l’année, élément déclencheur du choix du Ministre de la culture, et maintenant La Reine des Neiges 2, nul doute que Disney se retrouvera au centre des débats sur cette possible future loi contre les monopoles. Reste à voir si le gouvernement coréen et les députés seront capables d’affronter le géant américain et les détenteurs des multiplexes CGV, Megabox et Lotte Cinema, autant de groupes financiers et lobbys capables d’influencer la politique culturelle.

Source : The Korea Herald