Un coffret Yasujiro Ozu bientôt disponible chez Carlotta Films

Vingt films du cinéaste japonais, dont dix restaurés en 2K et 4K.

Un coffret Yasujiro Ozu bientôt disponible chez Carlotta Filmsyasujiroozucarlotta

Le distributeur Carlotta Films commercialisera le 6 novembre 2019 un coffret DVD et Blu-ray réunissant vingt films de Yasujiro Ozu, un maître du cinéma japonais.

De 1929 à 1962, la rétrospective propose de revenir sur trois décennies pour un réalisateur qui a marqué l’histoire du cinéma japonais. Inspirant les plus grands, Yasujiro Ozu a traversé les époques, du film muet au parlant, et se distingue par un cinéma qui montre l’ordinaire des choses, les harmonies, et la manière dont les hommes viennent troubler une nature paisible. Malgré une œuvre conséquente, le réalisateur a tardé à se faire connaître en France, et cette rétrospective permettra d’avoir un regard assez large sur une filmographie qui reste difficilement accessible tant les éditions vidéo sont rares ou parfois inexistantes.

Au-delà des vingt films, le coffret proposera trois documentaires, trois courts-métrages, des entretiens, figures et sept documents et analyses qui reviennent sur l’oeuvre du réalisateur. Une édition très généreuse dont voici le contenu en détail.

Liste des films

Dix films en version restaurée 2K et 4K

  • PRINTEMPS TARDIF (1949 – N&B – 109 mn) – 4K
    Noriko, une jeune femme âgée d’une vingtaine d’années, vit avec son père veuf, Shukichi. Refusant de le quitter depuis le décès prématuré de sa mère, la jeune femme finit par céder sous la pression de son père, qui ne veut pas que sa solitude soit un frein au bonheur de sa fille. Avant que leur chemin ne se sépare définitivement, ils décident de faire un dernier voyage ensemble…
  • ÉTÉ PRÉCOCE (1951 – N&B – 125 mn) – 4K
    Dans le Tokyo d’après-guerre, un couple âgé vit avec ses deux enfants, sa belle-fille et leurs petits-enfants. À presque 30 ans, Noriko, leur fille, ne souhaite toujours pas se marier et préfère vivre libre et travailler. Lorsque son patron lui propose d’épouser un jeune homme aisé, la jeune femme refuse, préférant choisir elle-même son futur mari…
  • LE GOÛT DU RIZ AU THÉ VERT (1952 – N&B – 116 mn) – 4K
    Mariée à Mokichi par arrangement, Taeko mène une vie de couple décevante. Le dialogue entre les deux époux, plongés chacun dans leurs activités, se fait de plus en plus rare. Après avoir menti à Mokichi pour passer quelques jours dans une source thermale avec ses amies et sa nièce Setsuko, Taeko reçoit cette dernière, bouleversée par l’annonce d’une rencontre imminente avec un prétendant pour un mariage arrangé…
  • VOYAGE À TOKYO (1953 – N&B – 136 mn) – 4K
    Un couple âgé entreprend un voyage pour rendre visite à ses enfants. D’abord accueillis avec les égards qui leur sont dus, les parents s’avèrent bientôt dérangeants. Seule Noriko, la veuve de leur fils mort à la guerre, semble réellement contente de les voir et trouve du temps à leur consacrer. Les enfants, quant à eux, se cotisent pour leur offrir un séjour dans la station thermale d’Atami, loin de Tokyo…
  • PRINTEMPS PRÉCOCE (1956 – N&B – 145 mn) – 4K
    Shoji, jeune employé d’une grande compagnie, passe la plupart de son temps au travail ou dans les bars alentour. Il démarre une aventure avec une jeune et jolie collègue, mais les soupçons de son épouse et les rumeurs des autres collègues se font bientôt persistants…
  • CRÉPUSCULE À TOKYO (1957 – N&B – 140 mn) – 4K
    Takako vient de quitter son mari pour aller vivre avec son père et sa jeune sœur Akiko. Lorsqu’elle apprend que sa mère est de retour après plusieurs années et qu’elle tient un salon de mah-jong, Takako vient lui demander de ne pas révéler son existence à sa sœur…
  • FLEURS D’ÉQUINOXE (1958 – Couleurs – 118 mn) – 2K
    Un groupe d’anciens amis se retrouve et discute de l’avenir de leurs filles, désormais en âge de se marier. L’un d’eux, Wataru Hirayama, est un cadre supérieur fermement attaché à ses valeurs conservatrices, mais tenant parfois auprès de ses amis un discours progressiste sur l’amour et le mariage. Un jour, un jeune homme se présente à son bureau : il se nomme Masahiko Taniguchi et demande la main de Setsuko, sa fille aînée. La décision d’Hirayama est sans appel : il refuse que sa fille épouse l’homme qu’elle aime…
  • BONJOUR (1959 – Couleurs – 94 mn) – 2K
    Dans une ville de la banlieue de Tokyo, la vie suit tranquillement son cours : les mères de famille s’occupent de leur intérieur tout en jalousant celui des autres, les pères se croisent au café du coin et s’inquiètent de leur retraite à venir, tandis que les fils passent leur temps à regarder la télévision chez un voisin jugé trop excentrique. Un soir, les jeunes Minaru et Isamu pressent leurs parents pour avoir leur propre poste de télévision, en vain : l’aîné se met alors en colère face à l’hypocrisie des adultes et décide de faire une « grève de la parole », aussitôt suivi par son jeune frère…
  • FIN D’AUTOMNE (1960 – Couleurs – 129 mn) – 2K
    Trois vieux amis, Taguchi, Mamiya et Hirayama, se réunissent lors d’une cérémonie en mémoire à leur ami Miwa, décédé il y a quelques années. Ils y retrouvent Akiko, la veuve du défunt dont ils étaient tous amoureux dans leur jeunesse, et sa fille, la jolie Ayako, en âge de se marier. Mamiya tente d’organiser une rencontre entre celle-ci et l’un de ses employés. Mais Ayako n’est pas pressée de trouver un mari, craignant de laisser sa mère toute seule. Les trois amis aidés de Yukiko, amie et collègue de la jeune fille, vont tenter de la convaincre…
  • LE GOÛT DU SAKÉ (1962 – Couleurs – 113 mn) – 2K
    Veuf, Shuhei Hirayama approche de la retraite et vit toujours avec sa fille Michiko qui est en âge de se marier. Le père comme la fille repoussent l’échéance, l’un craignant la solitude et l’autre la culpabilité de l’abandon. Après le travail, Hirayama a l’habitude de retrouver des amis autour d’un verre. Un soir, l’un d’eux lui propose un gendre pour sa fille, mais le père
    hésite. Quelques jours plus tard, le groupe d’amis retrouve un de leurs anciens professeurs qui, n’ayant pas su se séparer de sa fille, vit désormais dans la pauvreté. Hirayama se dit alors qu’il est temps de songer à l’avenir de Michiko…

Dix autres films

  • J’AI ÉTÉ DIPLÔMÉ, MAIS… (1929 – N&B – 12 mn) – SD
    Les vestiges d’un film perdu d’Ozu sur un jeune homme fraîchement diplômé ne trouvant pas d’emploi…
  • CHŒUR DE TOKYO (1931 – N&B – 90 mn) – SD
    Père de deux enfants licencié d’une compagnie d’assurances, Okajima est obligé d’accepter un emploi d’homme-sandwich dans un restaurant…
  • GOSSES DE TOKYO (1932 – N&B – 87 mn) – SD
    Un petit employé de bureau vit dans la banlieue de Tokyo avec sa famille. Voyant leur père faire des courbettes à son patron, ses deux garçons lui demandent pourquoi il agit ainsi. Face à sa réponse non satisfaisante, les deux garçons commencent alors une grève de la faim en signe de protestation. Le père les punit, tout en sachant qu’ils ont raison…
  • OÙ SONT LES RÊVES DE JEUNESSE ? (1932 – N&B – 85 mn) – SD
    Tetsuo Horino mène une vie insouciante à l’université et préfère traîner avec ses amis plutôt que d’accepter les mariages arrangés de son père. Le jour où ce dernier décède, Tetsuo abandonne ses études, hérite de l’entreprise familiale et engage ses camarades…
  • UNE FEMME DE TOKYO (1933 – N&B – 46 mn) – SD
    Secrétaire le jour, Chikako travaille le soir dans un cabaret pour pouvoir payer les études de son frère Ryoichi. Lorsque ce dernier apprend son activité secrète, il décide de s’enfuir…
  • HISTOIRE D’HERBES FLOTTANTES (1934 – N&B – 86 mn) – SD
    Une troupe de théâtre itinérante arrive dans une petite ville. Là, son directeur retrouve son ancienne maîtresse et leur fils. Ignorant tout de son père et le supposant mort, le fils accepte la venue de cet homme qu’il considère comme son oncle. Mais l’actuelle maîtresse décide de se venger par jalousie…
  • UNE AUBERGE À TOKYO (1935 – N&B – 75 mn) – SD
    Dans le Japon des années 1930, deux enfants et leur père errent à la recherche d’un emploi. Dans une auberge, ils rencontrent une femme et sa petite fille. Les enfants deviennent amis. Mais la petite fille tombe malade…
  • LE FILS UNIQUE (1936 – N&B – 83 mn) – HD
    À Shinshu, petite ville de montagne au centre du Japon, une fileuse de soie élève seule son fils Ryosuke. Bon élève, celui-ci est en âge d’aller au lycée mais la mère s’y oppose car les études sont trop coûteuses. Elle finit néanmoins par accepter, faisant le choix de tout sacrifier pour l’éducation de son fils. Treize années plus tard, Ryosuke s’est installé à Tokyo et sa mère lui rend visite pour la première fois…
  • IL ÉTAIT UN PÈRE (1942 – N&B – 87 mn) – SD
    Dans une ville de province, Shuhei Horikawa, un enseignant veuf, mène une vie modeste avec Ryohei, son fils unique. Lors d’un voyage scolaire, un élève se noie. Shuhei prend la responsabilité de l’accident et décide de retrouver sa région natale. Au cours du voyage, père et fils discutent de la vie et du temps futur. Shuhei annonce à son fils qu’il ira étudier en internat, impliquant inexorablement leur éloignement l’un de l’autre…
  • RÉCIT D’UN PROPRIÉTAIRE (1947 – N&B – 71 mn) – SD
    Dans les faubourgs de Tokyo dévastés par la guerre, un orphelin échoue chez une veuve irascible qui tente d’abord de s’en débarrasser. Contrainte de le garder chez elle, Tané le maltraite et l’enfant s’enfuit…

Les suppléments

Trois documentaires

  • « J’AI VÉCU, MAIS… » (123 mn)
    Photographié par Yuharu Atsuta, chef opérateur attitré d’Ozu, et réalisé par Kazuo Inoue, un documentaire exceptionnel sur les méthodes de travail du cinéaste, ponctué d’entretiens avec ses proches et principaux collaborateurs tels que Chishu Ryu, Mariko Okada et Haruko Sugimura.
  • « CONVERSATIONS SUR OZU » (80 mn)
    Un documentaire porté par la réflexion de grands cinéastes tels que Paul Schrader, Wim Wenders, Aki Kaurismäki, Claire Denis, Stanley Kwan, Lindsay Anderson et Hou Hsiaohsien
  • « CHISHU RYU, L’ACTEUR FÉTICHE » (45 mn)
    Un documentaire sur l’acteur fétiche du réalisateur Yasujiro Ozu, réalisé en 1988.

Trois courts-métrages

  • « AMIS DE COMBAT » (1929 – N&B – 14 mn)
    La vie de deux amis colocataires.
  • « UN GARÇON HONNÊTE » (1929 – N&B – 14 mn)
    Un garçon se lie d’amitié avec son kidnappeur.
  • « KAGAMIJISHI » (1936 – N&B – 24 mn)
    Ozu capte la danse du lion lors d’une représentation théâtrale.

Sept documents ou analyses

  • VOYAGE DANS LE CINÉMA : « ÉTÉ PRÉCOCE » (15 mn)
    Un retour sur les lieux du tournage du film.
  • RÉCIT DE TOKYO (12 mn)
    Une illustration d’un texte de Kiju Yoshida, tiré de son essai Ozu ou l’anti-cinéma.
  • JEUX DE RÔLES (26 mn)
    En compagnie de Paul Jobin, Kazuhiko Yatabe et Charles Tesson, une réflexion sur les domaines particuliers assignés aux personnages dans Voyage à Tokyo.
  • VOYAGE DANS LE CINÉMA : « VOYAGE À TOKYO » (15 mn)
    Un retour sur les lieux du tournage du film.
  • RIEN : UNE ANALYSE DE JEAN DOUCHET (17 mn)
    Une analyse du film Il était un père.
  • LA RESTAURATION D’ »IL ÉTAIT UN PÈRE » (3 mn)
  • VOYAGE DANS LE CINÉMA : « LE GOÛT DU SAKÉ » (15 mn)
    Un retour sur les lieux du tournage du film.

Trois entretiens

  • LE TEMPS CONTÉ : JEAN-JACQUES BEINEIX À PROPOS DU « FILS UNIQUE » (23 mn)
    Le réalisateur de Diva et 37°2 le matin cultive depuis longtemps une relation de proximité avec le Japon et le cinéma d’Ozu. Dans cet entretien, il partage avec nous son regard sur Le Fils unique et son goût pour l’œuvre du maître japonais.
  • ENTRETIEN AVEC CATHERINE CADOU (12 mn)
    Filmé au Pavillon de Thé de la Maison du Japon à Paris, un retour sur la figure du père dans le film Il était un père et au Japon
  • ENTRETIEN AVEC JEAN-MICHEL FRODON (14 mn)
    Filmé au Pavillon de Thé de la Maison du Japon à Paris, une réflexion sur l’évolution et l’affinement du style d’Ozu

Quatre figures

  • FIGURES : LINGES, FUMÉES ET POTEAUX ÉLECTRIQUES (7 mn)
    D’hier à aujourd’hui, un parallèle sur les linges, fumées et poteaux électriques, éléments récurrents dans la filmographie d’Ozu.
  • FIGURES : AFFICHES ET PANNEAUX (9 mn)
    D’hier à aujourd’hui, un parallèle sur les affiches et panneaux, éléments récurrents dans la filmographie d’Ozu.
  • FIGURES : TRAINS ET VOITURES (10 mn)
    D’hier à aujourd’hui, un parallèle sur les trains et voitures, éléments récurrents dans la filmographie d’Ozu.
  • FIGURES : MERS ET RIVIÈRES (6 mn)
    D’hier à aujourd’hui, un parallèle sur le pouvoir hypnotique des mers et rivières, lieux récurrents dans la filmographie d’Ozu.