Parasite de Bong Joon Ho palme d’Or du Festival de Cannes 2019

Parasite de Bong Joon Ho palme d’Or du Festival de Cannes 2019BongJoonHoPalmeCannes2019 770x433bong joon ho

On l’avait dit, on savait que Bong Joon Ho et son Parasite allait gagner la Palme d’Or…Et voilà ! Bong Joon Ho vient donc de remporter la Palme d’Or au Festival de Cannes 2019, comme tout le monde le pressentait, alors que celui-ci voyait l’ombre de Pablo Almodovar planer sur le palmarès (et sur son film).

Après avoir, de façon bien involontaire, mit un peu de pagaille avec Okja (disponible sur ) revoilà le réalisateur Coréen avec un film qui sera lui bien disponible au cinéma, puisque de toute façon c’est maintenant la règle pour tout film présenté sur la croisette…bien que cette règle soit à géométrie variable en fonction du film.

Mais c’est bien au cinéma que vous avez rendez vous le 5 juin prochain pour découvrir la palme d’Or, dans toute les salles française. Le plus nombreuses possible je l’espère tant le film le mérite.

Il le mérite tellement qu’une série d’avant première est déjà organisée mardi soir, si vous êtes sages, vous pourrez d’ailleurs nous voir quelques part sur Paris.

Parasite et son distributeur français (la superteam Joker) peut grâce à cette palme espérer de nombreuses entrées, lui qui sera en avant première dans toute la France à partir de mardi prochain.

La Palme d’Or si elle est une première pour Bong Joon Ho et la Corée du Sud, devrait aussi lui ouvrir les portes de nombreux écrans, car malgré le travail exceptionnel d’un distributeur, l’exploitation salle n’est jamais gagnée et on a déjà vu des films au potentiel énorme se retrouver avec un nombre de salle ridicule.

Cela devrait donc en être tout autre pour Parasite, qui bien que coréen, va bénéficier d’une diffusion à la hauteur de la Palme d’Or qu’il vient de remporter en clôture de cette édition 2019 du Festival de Cannes.

Une bonne nouvelle pour le réalisateur, lui qui déclarait il y a quelques jours que le cinéma coréen avait atteint une certaine maturité, vu les avis absolument dithyrambique sur Parasite de la part du public (et des professionnels) on ne peut que rejoindre son avis, même si on savait depuis longtemps tout le talent que le réalisateur avait.

L’occasion est aussi belle pour se replonger dans les films du réalisateur dont Okja est sans doute le moins réussi de tous. De Memories of Murder à Snowpiercer, en passant par Mother ou The Host, le réalisateur a réussi à s’imposer comme une référence en Corée du Sud.

Au delà de la qualité de Parasite, de nombreux internautes semble découvrir aujourd’hui tout le talent du réalisateur et cette palme leur donne la meilleure excuse pour voir pour la première fois ces films.

Au delà de sa propre filmographique, Bong Joon Ho est devenu sans aucun doute le meilleur représentant d’un cinéma qui fête cette année ses 100 ans. De nombreuses personnes vont grâce à cette mise en avant vouloir découvrir le cinéma coréen.

Une double victoire donc, aussi bien pour le réalisateur que pour tout les films de son pays. Bravo Bong Joon Ho (et désolé pour toutes les fois où j’ai ajouté un tiret dans votre nom).

Parasite de Bong Joon Ho sort au cinéma à partir du 5 juin 2019.