Le Printemps coréen, dès le mercredi 3 avril sur OCS Choc

Le Printemps coréen, dès le mercredi 3 avril sur OCS ChocOCS Choc Cycle Printemps cor en d s le 3 avril 770x488le printemps coréen, dès le mercredi 3 avril sur ocs choc

Grosse actualité sur OCS à partir du 3 avril avec le printemps coréen avec pas moins de 10 films de d’un documentaire au programme.

Sélection de qualité puisque nombreux sont les films qui sont dans notre classement des 50 films asiatiques à voir avant le fin du monde !

Diffusés en soirée, ces films seront re-diffusé mais surtout disponibles pour la plupart à la demande. Une occasion à ne pas rater.

On commence le 3 avril à 20H40 avec A Day (2017), réalisé par Sun-ho Cho et qui dur 1h26.

Synopsis :
De retour chez lui après un voyage d’affaire, Kim Joo-young, un célèbre chirurgien, découvre que sa fille vient de mourir, renversée par un taxi. Désespéré, il se réveille en sursaut dans l’avion, quelques minutes avant d’atterrir et quelques instants avant l’accident. Dès l’atterrissage, il se précipite alors à l’extérieur de l’aéroport pour empêcher sa fille de se faire renverser mais ne parvient pas à la sauver. Il se réveille alors une nouvelle fois dans l’avion et tente à nouveau d’intervenir. Il finit par rencontrer Lee Min-chul, un ambulancier, qui semble, comme lui, bloqué dans une boucle temporelle.
Basé sur le fameux principe d’«Un jour sans fin», un thriller fantastique franchement haletant.

Ensuite, le lendemain, double dose avec le cultissime memories of murder, réalisé en 2003 par Bong Joon-ho.

Synopsis :
Un tueur en série multiplie les crimes horribles dans une petite commune située près de Séoul. L’inspecteur Park se voit confier l’enquête. Contraint de collaborer avec Seo, un policier brutal et sans perspicacité, Park ne parvient pas à trouver de piste crédible. C’est alors que les autorités envoient l’inspecteur Jo en renfort. Son approche strictement scientifique de ce dossier ne convainc guère la population locale, ni même ses collègues. Peu à peu, les trois enquêteurs réalisent qu’ils ont affaire à un criminel hors du commun. Surmontant leurs différences, ils décident de poursuivre leur enquête coûte que coûte. Prix du public et Grand prix du jury au festival du film policier de Cognac en 2004, ce thriller emprunte de sentiers inhabituels.

Et plus tard dans la soirée à 22h50 avec Seoul Station, réalisé par Yeon Sang-Ho

Synopsis : La nuit dernière, un incident, parti d’une petite émeute, s’est répandu dans le monde entier, qui est désormais dominé par les zombies.

Toujours Bong Joon-Ho pour le vendredi 5 avril à 20h40 avec The Host, lui aussi présent dans notre classement des 50 films asiatiques à voir avant le fin du monde.

Synopsis : A Séoul, la famille Park tient un petit snack près du fleuve Han qui permet à toute la famille de survivre : Hie-bong le patriarche, son fils aîné immature Kang-du, sa fille Nam-joo, championne ratée de tir à l’arc, son fils cadet Nam-il, au chômage, et l’adorable Hyun-seo, la fillette de Kang-du. La population locale est bientôt terrorisée par un monstre étrange surgi du fleuve qui provoque un véritable désastre. Après que la créature s’empare de la petite Hyun-seo sous les yeux de Kang-du et disparaît au fond de la rivière, toute la famille décide de partir à sa recherche et d’affronter le monstre… Une oeuvre décalée à la fois mélodramatique, très spectaculaire, subversive et politique. Incontournable.

Ensuite, on passe le week-end à revoir ou voir tout ça en replay pour arriver au lundi 11 avril, autre style mais pas moins indispensable avec Sea Fog-les clandestins de Sung Bo Shim.

Synopsis : Capitaine d’un bateau de pêche menacé d’être vendu par son propriétaire, Kang décide de racheter lui-même le navire pour sauvegarder son poste et son équipage. Mais la pêche est insuffisante, et l’argent vient à manquer. En désespoir de cause, il accepte de transporter des clandestins venus de Chine. Lors d’une nuit de tempête, tout va basculer et la traversée se transformer en véritable cauchemar…

Le lendemain, mardi 9 avril c’est Dernier Train pour Bussan qui se diffusé à 20h40. Sortie au cinéma en France puis en vidéo, une belle occasion de découvrir le film pour ceux qui l’auraient ratés (ou qui veulent le revoir)

Synopsis :

Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l’état d’urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu’à Busan, l’unique ville où ils seront en sécurité…

Le 10 avril, j’ai rencontré le diable (lui aussi indispensable) sera diffusé à 20h40 puis Mother de Bong Joon-Ho le 11 avril toujours à la même heure.

Le vendredi 12 avril, c’est le moins connus The Prison de Hyeon Na qui sera à l’écran.

Synopsis :

Song Yu-gon, un ancien officier de police, est accusé de délit de fuite, puis d’avoir tenté de détruire les preuves le compromettant dans cette affaire. Porté par une réalisation nerveuse et rythmée, un thriller carcéral palpitant de bout en bout.

Enfin, Deux programmes seront disponibles à la demande : A bittersweet Life, le film de Kim Jee-Woon, puis le documentaire de Jésus Castro-Ortega : Memories, retour sur les lieux du crime qui revient sur le projet et la fabrication du film culture Memories of murder.

Une fois de plus OCS montre qu’elle est indispensable pour tout cinéphile. Autre point, vous avez toujours 1 mois d’accès gratuit au service pour tout nouvel abonnement (sans engagement)