Vous aimez notre nouveau site, pour nous aider c'est ICI via tipeee & à partir de 1€ seulement (sans abonnement ou engagement)

The Spy Gone North, le thriller d’espionage sud coréen qui refléte la nouvelle ère politique coréenne

The Spy Gone North, s’est dévoilé en première mondiale lors du dernier Festival de Cannes, lors de la projection de minuit. Le film sortira sur les écrans français le 07 novembre 2018.

Film basé sur une histoire vraie, celle de l’agent PARK Chae-Seo, plus célèbre sous le nom de code « Venus Noire ». Il a joué un rôle essentiel entre les deux Corée tout au long des années 90.

YOON Jong-Bin, à qui l’on doit l’inoubliable « Nameless Gangster: Rules Of The Time » (2012), a décidé de rempiler sur un même genre mais avec une histoire différente. En donnant vie cette fois, à l’histoire incroyable de cet ancien agent militaire: PARK Chae-Seo, qui a eu comme difficile mission, d’infiltrer la haute administration nord-coréennes, dans le but de découvrir les véritables intentions du programme nucléaire nord-coréen.

Pour interpréter ce personnage complexe aux multiples facettes, le réalisateur a fait appel à un des acteurs les plus en vue et hautement récompensé pour son travail en Corée du Sud. On parle ici de HWANG Jung-Min, que l’on a pu apercevoir dans des films qui nous ont marqué d’une façon ou d’une autre et qui ont été un beau succès au box-office coréen, comme dans: « Ode To My father » (2015), qui lui a notamment valu d’être multi-récompensé cette même année en tant que meilleur acteur, mais aussi dans « Veteran » (2015″), « The Wailing » (2016), «  »A violent prosecutor » (2016), « The Himalayas » (2016), « The Battleship Island » (2017).

D’ailleurs, pour endosser le rôle de l’espion « Venus Noire« , HWANG Jung-Min a déclaré lors d’une interview, que jouait ce personnage n’était pas chose facile, car les scènes étant difficiles à tourner. Mais il a su créer la tension nécessaire pour interpréter l’agent PARK en essayant d’être le plus neutre et le plus passif possible pour entrer complètement dans l’histoire du film et son évolution.

Se joint à HWANG Jung-Min un autre acteur talentueux et prolifique dans les mondes du cinéma et des dramas coréens. Il s’agit de l’acteur LEE Sung-Min, que l’on a pu remarquer dans divers dramas, «  Golden Time » (2013), « Misaeng, Incomplete Life » (2014), « Memory » (2016) ainsi que dans des films qui ont connus un succès au box-office, « Seducing Mr Perfect » (2006), « Secret Sunshine » (2007), le non moins célèbre « The Good, The Bad, The Weird » (2008), qui a remporté une multitude prix ,autant en Asie que dans les festivals en Occident, mais aussi dans « A Violent Prosecutor » (2016), où il collabore une première fois  avec HWANG Jung-Min,on le retrouvera cette année dans un autre casting de rêve, cette fois-ci, dans un registre plus léger, avec la comédie « Whats A Man Wants » (2018), ainsi que dans deux autres films, « The Witness« , et « Drug King« . Il sera également à l’affiche d’un autre film qui devrait sortir courant 2019, « Mr Zoo« .

Dans « The Spy Gone North« , LEE Sung-Min interprète le personnage nord-coréen, RI Myung-Woon. Pour ce rôle, l’acteur n’a pas hésité, comme il l’a confié lors d’une interview, que cela était devenu difficile psychologiquement pendant le tournage,étant donnée que beaucoup de situation restées inexpliquée. Ce qui, a eu son bon côté, comme il a tenu à le préciser, car cela lui a permit de créer l’ambiance, l’atmosphère spécifique à la tension recherchée.

Le casting cinq étoiles s’élargit avec la présence de l’acteur CHO Jin-Woong dans le rôle de CHOI Kak-Sung. Pour l’acteur, se sera sa seconde collaboration avec le réalisateur, YOON Jong-Bin. On peut, en effet, l’apercevoir dans « Nameless Gangster: Rules Of the Time » (2012), où il jouait déjà le role d’un gangster. Rôle qui lui a permis d’ailleurs de remporter la statuette du « Meilleur acteur de soutien » aux 21ème Buil Film Awards.

Au cours de ces dernières années, l’acteur n’a pas chômé et l’on peut le voir dans de nombreux films qui ont fonctionnés, « Perfect Number » (2012), « Hway: A Monster Boy » (2013), « A Hard day« , « The Admiral: Roaring Currents » en 2014, mais aussi, « Outlaw » en 2017 et dans le film qui a littéralement explosé le box-office coréen: « Believer » (2018). 2019, sera son année également, car il sera présent dans deux films: « Intimitate Strangers » et, « The Clowns« .

JO Ji-Hoon complète cette belle brochette d’acteurs, en interprétant le rôle du directeur Jung, alors chef de l’agence de sécurité nord-coréenne.

Il a connu le succès grâce au drama « Princess Hours » (2006), où il interprète le personnage du prince LEE Shin. Rôle qui lui a non seulement permit d’accroître sa popularité mais aussi de remporter sa première nomination et son premier prix en tant qu’acteur aux:  » 42nd Baecksang Arts Awards » et aux «  »MBC Drama Awards » en 2006. Depuis, il a enchaîne les rôles qui ont tous connu un succès, comme par exemple, « Confession » (2014) ainsi que la franchise « Along With The Gods; The Two Worlds » (2017) et « Along With The Gods: The Last 49 Days » (2018) qui a cartonné et battu tous les records au box-office coréen, tous deux issus du webtoon de JOO Ho-Mim.

On ne peut pas ne pas parler de conflits entre les deux Corée sans la présence de l’ancien dictateur décédé, KIM Jong-Il. Et pour interprété ce personnage complexe, autoritaire et difficile, le réalisateur YOON Jong-Bin, a choisi KI Joo-Bong.

Un acteur extrêmement prolifique au cinéma, par exemple dans « Bad Movie » (1997), « A Quiet Family » (1998), « Joint Security Area » (2000), « Sorum » (2001), « My Boss, My hero » (2001), « Into The Mirror » (2003), « Hide and Seek » (2013), « Office » (2015), le bouleversant « The battleship Island » (2017), et dernièrement dans « Grass » (2018), comme dans les dramas, qui ont également eu un beau succès, « Alone In Love » (2006), « Me Too Flower » (2011), « Glass Mask » (2012), « The Producers » (2015), « Lucky Romance » (2016).

« The Spy Gone North« , qui commence avec la narration du héros, déroule l’histoire sur les changements émotionnels des personnages. Le film traite de la péninsule coréenne ainsi que des conflits au sein de la politique coréenne, qui peut paraître, aux yeux des étrangers, difficile à comprendre.

L’incident « Venus Noire » que le film met en évidence, fait partie de l’affaire nord-coréenne menée par l’ ANAG, pour vaincre KIM Dae-Jung pendant les élections présidentielles de décembre 1997. Selon l’enquête lors de l’accusation, l’ANAG serait intervenu dans l’élection en répandant des rumeurs selon lesquelles, KIM Dae-Jung aurait perçu « des fonds présidentiels venus de la Corée du Nord ».

Le film examine la relation tendue entre les deux nations, illustrant comment et pourquoi chaque tension de l’intrigue pouvait affecter les deux pays. « The Spy Gone North« , trace un portrait d’activités, de faits historiques, concentrés sur les agents secrets, qui déguisaient totalement leurs identités durant une guerre psychologique.

Le film est loin de l’action flamboyante et des courses-poursuites à couper la souffle et digne des plus grands films d’espionnage. Fait notamment dû au réalisateur YOON Jon-Bin, qui craignait que son film ne soit perçu avant tout, que comme un film d’action à l’américaine. Alors que le véritable but recherché par celui-ci, était de raconter une histoire où: (….) »L’homme qui était perçu comme un ennemi devient un ami et que celui qui était perçu comme un allié devient l’ennemi(….) ». Toujours selon l’interview, (…) « C’était une histoire tellement énorme et à laquelle j’y avais beaucoup réfléchit, surtout en ce qui concernait le début et la fin. Puisque le film traitait de la situation politique entre les deux Corée, j’ai du le construire étape par étape pour aboutir à une conclusion correcte et logique(….) ».

Le réalisateur dépeins ainsi en profondeur des personnages troubles, pris entre deux feux: en premier lieu, les intérêts de l’Etat t le régime, et en second lieu, la vocation réelle des personnages.

« The Spy Gone North« , couvre une période de dix ans, à partir de 1993. Lorsque la péninsule coréenne s’est intensifiée sur le développement nucléaire en Corée du Nord, juste à l’époque de la réconciliation, et juste après le sommet de 1997 entre le Nord et le Sud.

Pour comprendre ce film ainsi que ces personnages, il est important de connaitre l’histoire de cet homme qui a marqué les deux pays. PARK Chae-Seo, était un activiste militaire qui avait travaillé en Chine dans les années 90. Il était un agent secret connu sous le nom de « Venus Noire » et dont le but, était d’infiltrer la plus haute sphère de l’administration en Corée du Nord tout en se faisant passé pour un homme d’affaires intéressé. Il a été condamné à six ans de prison, en 2011, pour avoir transmis des secrets militaires à des agents nord-coréens.

Synopsis: En 1993, l’ancien militaire Park Chae-Seo est engagé par les renseignements sud coréens, afin qu’il les                        aide à infiltrer les hautes sphères de l’administration nord-coréenne. Sous le nom de code « Venus                                 Noire« , sa mission ultra-secréta consiste à récolter des informations sur le programme nucléaire                                   adverse. En tant que couverture, PARK endosse le rôle d’un homme d’affaires prêt à investir                                               massivement dans le marché du nord. Opérant en autonomie complète au cœur du pays le plus secret et                         dangereux du monde, l’espion devient un pion majeur entre les deux Corée.

Box-Office: En cette mois de septembre 2018, « The Spy Gone North« , chute respectivement à la septième place                             du  classement au box-office sud-coréen,totalisant lors du dernier week-end, 32.854 entrées. Il se                                     retrouve bien après  de nombreux films, dont celui de Sony « Searching« , qui est entête du box-office                            coréen et a rapporté à l’heure actuelle 5.79 millions de dollars. « On your Wedding Day« , reste le seul                          film coréen en tête et qui continue à s’accrocher. Il occupe maintenant le seconde place. Depuis sa                                    sortie sur les écrans sud-coréens le 08 août 2018, « The Spy gone North » a totalisé pas moins de                                    4.947.361 de spectateurs.

 

Plus d'articles
Sunny en tête du box office coréen

The Spy Gone North, le thriller d'espionage sud coréen qui refléte la nouvelle ère politique coréenne