L’année 2017 se termine pour le box-office chinois et c’est l’heure des bilans. Evidemment, elle aura été marquée par le succès exceptionnel de Wolf Warrior 2, aucun doute, puisque même la presse française s’est intéressée au succès du film, que ce soit Kombini dans l’article de Mehdi Omaïs ou encore Les inrockuptiblesPierre Bafoil se demandait qui était le réalisateur. Tous ont voulu comprendre les 870M$ du film. Car il est temps d’arrêter les compteurs et le film a donc fait plus de 870M$ au niveau du mondial (2M$ aux US) avec 854M$ rien qu’en Chine. Jamais un film avait fait un tel score en Chine. Jusqu’à présent le record était détenu par The Mermaid en 2016 et son déjà très important 526M$ (sans prendre en compte l’inflation).

Mais Wolf Warrior 2 n’est-il pas l’arbre qui cache la foret ? Comme expliqué dans l’article de Mehdi Omaïs, le film a eu tout pour lui, du sujet, à ce que cherche le public en ce moment et surtout une solution magique du gouvernement : Le Black-out ! Période magnifique durant laquelle aucun film non chinois ne peut sortir en tant que nouveauté.

Deux fois par an, le cinéma chinois a donc toute la place pour attirer les spectateurs. Ces périodes de black-out sont forcement très réglementées et surtout collent parfaitement avec les meilleures périodes pour le cinéma local : Le nouvel an chinois et l’été, forte période de vacances pour les étudiants.

Du coup, durant ces périodes les films font des scores complètement fou, la période du nouvel an chinois a été dominée par un trio de film cumulant plus de 645 M$ à eux seul. Comme dit plus haut, cet été, la domination sans partage de Wolf Warrior 2, n’a pas laissée beaucoup de places aux autres films qui étaient à l’affiche.

Juste en cumulant ces deux périodes de black-out et ces quatre films on arrive au chiffre stratosphérique de 1.490 Milliards de $.

Le cinéma chinois n’est bien sûr pas uniquement une histoire de Black-Out et certains films comme Never Say Die (sortie en septembre), ont réussi un très beau parcours avec 327M$ au box-office ou encore Chasing the Dragon avec 86M$. Mais si on fait le top 50 de l’année, on peut aussi voir que les productions US sont très présente dans le classement. Voici la répartition Chine, hors Chine pour cette année 2017 :

Evidemment le cinéma chinois domine le box-office et l’année mais l’année n’est pas terminé, sans prendre en compte les 2 dernières semaines, on peut tout de même voir que 44% du box-office est dominé par des productions non chinoise.

Si on exclu l’ovni indien Dangal, la plupart des films non chinois du top 50 sont made in Hollywood avec 5 films américains dans le top 10 :  The Fate of the Furious, Transformers: The Last Knight, Kong, XXX 3…ce qui fait au total 6 films sur 10 non chinois dans le haut du classement. Mais bien entendu, la chine n’est pas perdante, puisque de nombreux films non chinois qui sont sortie cette année…sont produits en partie par des capitaux chinois…

Comme chaque année, rendez-vous en décembre pour découvrir une analyse plus détaillé des box-office chinois, japonais et coréen pour l’année 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.