Il suffit de demander à Facebook, Twitter ou Uber ce qu’ils pensent de la Chine pour savoir qu’il est plus que compliqué de s’imposer en Chine. Alors qu’il est présent dans plus de 150 pays, le service n’est toujours pas disponible en Chine.

Cela ne risque pas de changer, puisque la firme de Reed Hastings vient de signer un deal pour la diffusion de ses productions « Original Netflix » avec le leader local, iQIYI.

Créer en 2010 par Baidu (le leader de la recherche sur internet en Chine), le public chinois va enfin pouvoir découvrir (légalement) les productions Netflix.

Jusqu’ici bloqué par les autorités locales, les séries et films Netflix seront disponibles immédiatement ou presque après leur disponibilité sur le service iQIYI, après bien sûr un pré-filtre des même autorités locales.

iQIYI annonce presque 500 millions d’utilisateurs par mois par sa plateforme soutenue par la publicité (AVOD), un modèle économique différent de celui de Netflix () et qui se rapproche plus du site américain Hulu (jusqu’en août 2016 où le service est devenu payant), mais qui permet tout de même à iQIYI de produire elle aussi ses propres créations pour ses utilisateurs. C’est le service chinois qui est derrière le film Kung Fu Traveler, qu’on a découvert en début d’année et qui vient d’avoir une date de sortie aux US.

Ce n’est pas la première fois que les studios américain passe par iQIYI, fin mars c’est Warner Bros qui signait un accord pour des films comme le seigneur des anneaux, Gravity ou encore Godzilla. Sony PIctures Television est aussi un autre partenaire de iQIYI depuis début 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Netflix arrive (presque) en Chine