Vous aimez notre nouveau site, pour nous aider c'est ICI via tipeee & à partir de 1€ seulement (sans abonnement ou engagement)

Critique : Going The Distance de Yujiro Harumoto

Last updated:
5

Il y a parfois des films qui nous laissent des marques indélébiles. Certains, nous remémorent des moments joyeux, difficiles ou des traumatismes du passé. On s’étonne aussi que le cinéma peut transcender les corps et l’esprit. Pourtant, la nature même du 7ème art n’est-il pas de nous donner des émotions ? C’est en tout cas ce que le réalisateur de Going The Distance, Yujiro Harumoto a réussi à faire. Son film est une puissante satire des problèmes que rencontre non seulement les jeunes adultes japonais mais aussi ceux du reste du monde. Going The Distance est un film pas comme les autres car il est universel. On a tous traversé des moments difficiles dans nos vies. Nous avons tous eu des choix importants à faire voire irréversible. Going The Distance est une parfaite illustration de nos vies. On s’identifie aisément aux personnages. On rit, on pleure avec eux. Ce film est beau, beau par sa représentation si parfaite de notre quotidien. Pas besoin d’artifices ni d’effets en tous genres Going The Distance nous parle car il touche notre sensibilité parfois caché derrière des artifices, la fierté, l’entêtement, l’ego.

L’histoire est celle de Asahi (Shinnichirou Matsuura) qui est un entraineur dans une salle de boxe à Tokyo. Originaire de Goto Island, il vit avec sa future femme Kaori (Yumi Endo) dans un minuscule appartement de la capitale. Ils sont heureux et il ont déjà planifié leur date de mariage. N’ayant pas de proche famille, Asahi invite son meilleur ami Hiroto (Masahiro Umeda). Il est comme un frère pour lui. Pour l’aider à améliorer sa condition de vie, Asahi lui a même trouvé un emploi. Tout semble idyllique jusqu’au jour où le futur employeur d’Hiroto s’avère être un escroc qui lui a volé beaucoup d’argent prétextant que c’était utile pour le business. Par voie de conséquences, Asahi culpabilise pour son ami Hiroto car il lui a présenté cette personne la croyant honnête. Désireux de l’aider il décide de tout faire pour se racheter quitte à mettre sa futur femme Kaori au second plan et ses plans de mariage à néant.

Le réalisateur Yujiro Harumoto met en avant cette thématique simple mais qui existe depuis l’antiquité. L’amitié est-elle plus forte que l’amour ? Que vaut les liens du passé face à nos vies actuelles ? Ce drame démontre une fois de plus à quels points nos choix peuvent avoir des conséquences dramatiques. Ce film ne fait pas dans le détail. On se prend un grand uppercut dans le visage et le pire c’est que l’on en redemande. À voir absolument.

 

64_264_1

 

 

Note des lecteurs0 Note0
5
Plus d'articles
Le dictionnaire des Yôkai : nouvelle édition chez Pika

Critique : Going The Distance de Yujiro Harumoto