Critique : Hello, GoodBye de Takeo Kikuchi

Critique : Hello, GoodBye de Takeo Kikuchi72 770x434Critique : Hello, GoodBye de Takeo Kikuchi
Note des lecteurs0 Note
3.9

Présenté en avant-première mondiale au Tokyo Film Festival 2016, Hello, GoodBye du réalisateur japonais Takeo Kikuchi ne déçoit pas à tel point que l’on peut déjà dire que ce film figure comme l’une des bonnes surprises de cette 29ème édition. Projeté dans la catégorie ‘’Japanese Cinema Splash’’ l’équivalent de la catégorie dite de la nouvelle vague, Hello, GoodBye nous propose un drama d’adolescent très bien fait et intelligent. Nous sommes loin des clichés habituels et la mise en scène proposée offre un réalisme décapant. On est totalement captivé par cette histoire grâce aux effets d’immersions utilisés par le réalisateur. Emmenées par un duo de jeunes actrices talentueuses, Minori Hagiwara et Saku Kubota, Hello, Goodbye aborde de manière cru parfois, mais souvent authentique, des sujets qui peuvent être encore tabous dans la société japonaise, notamment la solitude et le manque affectif des parents. En effet, ces deux jeunes filles qui tout opposent et se détestent tout autant, ont chacune d’elle, une grande fracture psychologique provenant de problèmes familiaux et de problèmes amoureux . Des liens d’amitié finiront par éclore entre elles le jour où par pur hasard elles vont rencontrer une vieille dame atteinte d’Alzheimer. Prenant pitié d’elle tout en essayant de s’en occuper, les deux lycéennes vont commencer un périple qui leur permettront de se découvrir et de tirer des leçons à travers l’histoire elle-même tragique de cette grand-mère interprétée par Masako Motai, déjà connue pour son rôle notamment en 2007 pour I Just Didn’t Do it.

Takeo Kikuchi nous offre donc une œuvre émouvante et captivante. Le duo puis le trio d’actrices se complètent parfaitement et on prend plaisir à les accompagner dans leurs quête d’une paix intérieure. Le film qui a conquit le public présent dans la salle aura l’occasion aussi de plaire à un plus grand nombre lorsqu’il sera distribué à l’international. N’hésitez pas à le voir, Hello GoodBye est une réussite.

Critique : Hello, GoodBye de Takeo Kikuchi72 2Critique : Hello, GoodBye de Takeo Kikuchi 72_2Critique : Hello, GoodBye de Takeo Kikuchi72 1Critique : Hello, GoodBye de Takeo Kikuchi 72_1

 

Note des lecteurs0 Note
3.9