The strangers, l’été de Kikujiro : tous les films asiatiques à voir cet été au ciné

The strangers, l’été de Kikujiro : tous les films asiatiques à voir cet été au cinéMan on High Heels 650the strangers, l'été de kikujiro : tous les films asiatiques à voir cet été au ciné

L’été est bien là et l’Asie est aussi bien présente dans les salles obscures. Entre inédit et version restaurée, voici tout ce qu’il faut voir en cette saison pas si ensoleillé que ça.

On commence bien sur par The Strangers, en salle depuis le 6 juillet 2016, le film de Na Hong-jin fait l’hunanimité aussi bien dans la presse qu’auprès du public. Visualisé pour notre part au Festival de Cannes, vous pouvez voir notre critique de The Strangers ici.

Quelques semaines plus tard, l’été de Kikujiro revient en version restaurée en salle à partir du mercredi 20 juillet. On change totalement de registre par rapport à The Strangers et on est en route pour la poésie de Kitano avec ce film magnifique. A voir absolument, surtout sur grand écran et en version restaurée.

Après cette douce séance au japon, vous pouvez aller en Corée du Sud avec la sortie le même jour de Man on High Hells, le film de Jin Jang, très efficace dont vous pouvez voir la critique ici.

Il vous en faut encore ? Alors on termine le mois de juillet avec Black Stone, film coréen dont nous n’avons jamais parlé et voici le synopsis :
Pendant que ses parents adoptifs se tuent à la tâche dans une usine agro-alimentaire de Séoul, Shon Sun est contraint d’effectuer son service militaire. Mais, victime de mauvais traitements, il est obligé de fuir l’armée. De retour à Séoul, il s’aperçoit que ses parents ont disparu. Bien décidé à les retrouver, il entame alors tout un périple à travers la jungle polluée, d’où est originaire son père…

Celui-ci à l’air très intéressant, donc on vous donne rendez vous le 27 juillet pour le voir en France.

Pour ceux qui en veulent toujours plus, le mois d’aout sera celui du réalisateur Hsiao-Hsien Hou avec de nombreux films en versions restaurées : Poussières dans le vent, Cute girl, L’Herbe verte de chez nous … Voici la liste complète et le synopsis de ces films qui seront projetés à partir du 3 aout :

http://www.imdb.com/title/tt0086631/?ref_=nm_flmg_wr_16

http://www.imdb.com/title/tt0080964/?ref_=nm_flmg_wr_18

http://www.imdb.com/title/tt0091406/?ref_=nm_flmg_dr_14

http://www.imdb.com/title/tt0085533/?ref_=nm_flmg_dr_18

http://www.imdb.com/title/tt0090185/?ref_=nm_flmg_wr_6

Beaucoup de films donc, tout juste pour arriver au 17 aout et le dernier train pour busan, dont on a déjà parlé mais dont voici tout de même le synopsis :
Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l’état d’urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu’à Busan, l’unique ville où ils seront en sécurité…

Si vous avez réussi à prendre votre train (désolé pour les jeux de mots douteux), le 24 aout 2016, sort au cinéma le nouveau film de Eric Khoo : Hotel Singapura.

synopsis de Hotel Singapura :
C’est le premier jour d’Imrah comme femme de chambre à l’Hôtel Singapura. Dans la suite n°27, un groupe de pop est venu fêter le nouvel an. Parmi eux, leur chanteur Damien est dans un état second quand il croise Imrah dans le couloir. Bien plus tard, dans ce même hôtel, une japonaise laisse filer son amant, un travesti reçoit son dernier plaisir avant l’opération, une touriste couche devant son meilleur ami… Mais toujours Imrah, en rangeant la chambre, se souviendra de sa rencontre avec Damien.

Même jour de sortie pour Kenji Mizoguchi et un de ses films en version restaurée, avec la projection de Les Musiciens de Gion. Pas forcement son meilleur film, mais toujours intéressant de voir la restauration effectuée sur le travail du réalisateur.

Synopsis :
Dans le Japon des années 50, à Gion, quartier des plaisirs de Kyoto. Après le décès de sa mère ancienne geisha et afin d’échapper à son oncle ivrogne, la jeune Eiko décide de devenir « Maiko », geisha de haut niveau. Elle demande à une célèbre geisha, amie de sa mère, Miyoharu, d’assurer sa formation. Pour cela, cette dernière doit s’endetter auprès d’Okimi, femme influente propriétaire d’une maison de thé.

Alors ? Si avec tout ça vous ne trouvez pas au moins un film pour vous…je ne peux plus rien faire 😉