Critique : Mot de Seo Ho-BinmotMot

Critique : Mot de Seo Ho-Bin

3

Quand la Corée du Sud s’essaye au drame façon Mystic River cela donne Mot. Ce film à l’histoire tragique au scénario mainte fois répété nous laisse un certain goût d’inachevée.

Si vous avez déjà vu l’excellent Mystic River de Clint Eastwood vous serez peut-être déçu du film de Seo Ho-bin. Mais par contre ce qui est intéressant dans cette production est le travail de direction autour d’une équipe de jeunes et talentueux acteurs coréens. On savait que la Corée du Sud fournissait pléthore d’acteurs et Mot ne déroge pas à la règle.

En effet le film s’articule autour d’un accident de scooter qui coûta la vie d’une jeune fille Kyung-Mi (Kim Yu-Ri) aussi jolie que douée dans ces études. Avec la fuite de son compagnon cette histoire va à jamais scelle le destin de ces amis autrefois lies comme les doigts de la main.

Le frère Sung- Pil inconsolable va vouloir se venger de celui qui survécu au drame. D’une manière froide et calculée il l’obligea ses camarades à accepter le châtiment mortel du responsable de la perte de sa petite sœur. Quatre ans plus tard, les gens changent mais le drame reste dans les têtes de tout le monde.

Ce n’est qu’avec la prise de conscience du plus taciturne du groupe que la vérité va commencer à éclore, détruisant tour à tour les familles de chacun. N’ayant jamais pu faire réellement le deuil de la mort de Kyung-Mi, Mot montre que la vie est parfois faite d’injustice et que l’homme parfois n’est rien face aux aléas de la vie. C’est ainsi un façon de montrer que le passage à la vie d’adulte est semée de désespoir et d’injustice mais qui fait ressortir le meilleur de l’humanité. La mort fait malheureusement partie de la vie.