Critique : Kung Fu Master de Gangliang Fang et Ping Jiang

Critique : Kung Fu Master de Gangliang Fang et Ping JiangKung Fu Masterkung fu master
Note des lecteurs0 Note
0.1

Kung Fu Master narre les aventures d’un jeune lycéen, apprenti de kung fu, qui souhaite rencontrer Jackie Chan pour devenir son disciple.

Comment expliquer Kung Fu Master ? Prenez une télé novela brésilienne, déplacez l’action en Chine, tournez avec une caméra dv et en lumière naturelle de préférence, montez avec des effets de transitions type ‘page tournante’ ou ‘goutte d’eau’, rajoutez un peu de musique d’ascenseur bien sentie, et vous obtiendrez Kung Fu Master. En comparaison ce film ferait passer un épisode de Bioman pour une réalisation d’Orson Welles…

Tout est amateur dans cette production au point que cela en est gênant. Que fait Jackie Chan dans ce film ? Et bien tout d’abord pas grand chose, même si l’affiche fait penser qu’il en est le héros, en vrai il n’en est rien, il apparaît moins de 10 min à l’écran. Première apparition, c’est dans la scène d’introduction dans laquelle le Master affronte une pléthore de combattants, il s’agit d’une mise en abîme car nous sommes en fait sur un tournage de Jackie Chan… Le combat n’a aucun intérêt, et il est très mal filmé (comme le reste du métrage).

Mais la scène qui m’a marqué, c’est la seconde apparition de Jackie, en officier de sécurité à l’aéroport de Pékin. Jackie Chan nous sert face caméra un discours contre le piratage des films…

Quant au personnage principal, le gamin, il est insupportable, l’humour est lourdeau, et l’histoire est grotesque. Kung Fu Master n’est pas un film, ça ressemble plutôt à une vidéo institutionnelle du parti pour convaincre la jeunesse chinoise de faire ses devoirs en classe… en tout point affligeant.

Fans du grand Jackie, ne piratez pas ce film, ne l’achetez pas non plus, passez votre chemin.