Critique : The Heavenly Kings de Daniel Wu

Critique : The Heavenly Kings de Daniel Wuheavenly kingsThe Heavenly Kings
Note des lecteurs0 Note
3.5

Pas vraiment de toute fraicheur à HK (2006), le docu-fiction-mytho The Heavenly Kings de Daniel Wu débarque enfin chez nous en DVD le 6 mars prochain.

 

Bon autant le dire toute de suite, film CULTE ! Évidemment il ne faut pas être fan de Canto-Pop pour aimer le « film » mais le sujet est tout de même super intéressant : comment à grand coup de logiciel et de marketing on peut faire un boys band en ne sachant pas chanter (à part Terence), pas danser…ce qui est quand même la base pour une boys band de Canto-Pop. Pire les membres eux même n’ont rien de spécial…

Du coup, même si on sait que tout est faux, on se demande quels sont les parties qui ne sont pas truqué. Si on se doute que les engueulade entre membre du groupe sont là pour le film, on se pose vraiment des questions sur l’industrie du disque…le moment le plus exceptionnel est sans doute la négociation avec leur maison de disque où d’un contrat de 3 ans et 20% de commission on passe à une contrat de 10 ans avec 50% de commission, savoureux !

Autre moment très intéressant, la stratégie mis en place pour que les média s’intéressent à leur groupe et leur premier single : Se pirater eux même. En effet quoi de mieux pour faire le buzz que d’appeler la presse pour se plaindre qu’un méchant employé d’une maison de disque à mis leur titre sur le net…alors que ce sont eux. Du coup forcement, conférence de presse, indignation…

A noter tout de même qu’une fois tout ceci dévoilé, la presse à très mal pris le fait d’être passé pour des pigeons qui sont tombé dans le piège…mais bon c’est aussi le jeu 🙂 et puis rien que pour voir les tenues que leur propose la prod ils devraient pouvoir pardonner.