Film d’une durée de 105 minutes, The Donor de Zang Qiwu est un vrai film pour festival. Artistique à tout point de vue, militant et critique, le réalisateur ose mettre en avant un sujet extrêmement délicat dans la société chinoise. The Donor décrit le côté sombre de la Chine moderne en racontant une histoire où la volonté naïve de protéger une famille entraîne pour de mauvaises raisons la tragédie. Yang Ba, pauvre artisan n’est pas en mesure d’apporter un soutien financier à sa famille et décide de vendre un rein à Li Xhaohu la soeur de Li Daguo un jeune homme qui a réussi en affaire. Mais la transplantation échoue car Yang Ba était trop vieux et son rein n’était pas capable de sauver la vie de Xhaohui. De ce fait, et sans état d’âme, Daguo exige de Yang Ba le rein de son propre fils. Yang Ba refuse cette demande et tente de le protéger. Avec The Donor, Zang Qiwu révèle les absurdités sociales générées par le fossé entre riches et pauvres et parle surtout de questions morales. Jusqu’ou peut-on aller pour acheter un homme. N’y a -t-il plus d’humanité, d’empathie ? Il met en avant la problématique de l’argent face à  « l’amour du père pour son fils et sa famille » est-ce une valeur incontestable ? Lorsque ce genre de pratique n’est pas légiféré sans garde-fou , cela devient un commerce chaotique qui révèle la nature égoïste de l’être humain. Cette situation paradoxale apporte une fin choquante mais réaliste. The Donor nous offre un nouveau regard sur l’un des points noirs de la Chine, la relation envers les droits de l’homme.1470402036 Critique : The Donor de Zang Qiwu1470402036 Critique The Donor de Zang Qiwu 14703767351 Critique : The Donor de Zang Qiwu14703767351 Critique The Donor de Zang Qiwu14703767350 Critique : The Donor de Zang Qiwu14703767350 Critique The Donor de Zang Qiwu

Note des lecteurs0 Note0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X