Deuxième jour au BIFF où la grisaille était au rendez-vous. Coté films je me suis laissé tenter ce matin pour une série de trois courts-métrages, sélection officielle de Busan puis dans la journée j’ai inauguré ma venue au pays du matin calme par deux films coréens. Niveau ambiance au festival cela reste toujours très posée on est loin voire très très loin des plus grands festivals du monde (Cannes, Berlin, Deauville, Sundance etc.). Cependant j’apprécie tout de même cette ambiance bon enfant où le spectateur lambda s’extasie au moindre de film proposé. C’est rafraîchissant et un peu drôle à la fois. Loin de moi de faire le ‘’blasé de service’’ mais aujourd’hui je n’ai guère eu de plaisir cinématographique. J’applaudis surtout les trois courts-métrages qui ont fait l’effort de nous offrir des projets intéressants artistiques et originaux. Notamment Wind de Saw Tiong Guan, un réalisateur malaisien qui a interviewé Christopher Doyle cinéaste et artiste australien sur l’importance de vivre sa vie avec optimisme et non de la subir. 1471591170 Busan BIFF Jour 2 Le Bilan1471591170 Busan BIFF Jour 2 Le Bilan
1473139531 Busan BIFF Jour 2 Le Bilan1473139531 Busan BIFF Jour 2 Le BilanPuis Je me suis étonné du travail de ce jeune réalisateur indonésien Bayu Prihantoro Filemon qui met en scène un acteur jouant les derniers heures d’un général victime du conflit entre le gouvernement et les communistes dans les années 80. Et enfin j’ai beaucoup aimé Dadyaa un court métrage népalais dont l’histoire se passe dans une vallée de l’Himalaya où un vieux couple confectionne des mannequins de bois pour repeupler un village abandonné mais aussi pour retrouver leur enfants perdus dont l’écho de leurs voix résonnent à jamais dans leur tête. Sont-ils partis ? Sont-ils morts ? Communiquent-ils avec l’au delà ? Le réalisateur nous laisse délibérément avec ces questions dont hélas je n’aurais pas de réponse à donner. Mais y-a-t-il vraiment une réponse ???1471426235 Busan BIFF Jour 2 Le Bilan1471426235 Busan BIFF Jour 2 Le Bilan

Par contre je n’ai pas beaucoup aimé les deux films coréens du jour. Peut être est-ce du au style des films. Deux dramas amoureux dont j’ai trouvé pour Autumn Autumn un manque de prise de risque flagrant mais aussi un manque de profondeur dans le jeu des acteurs. Puis Yongsoon qui ne sera jamais un grand drama mais on peut saluer le travail de la photographie ainsi que le rôle principal qui sauve un film au scénario très bancale. Il y a du bon et du mauvais.

C’est donc avec une pointe d’amertume que j’écris ces quelques lignes pour le bilan du jour. Parfois on ne peut pas toujours avoir de bonne surprise. Mais promis demain sera une bonne journée j’en suis sur avec au programme 3 films : The Noises, White Ant et Bangkok Nites.

N’hésitez pas à lire les critiques du jour sur Autumn Autumn et Yongsoon directement sur le site.

Bonne Nuit !

Note des lecteurs0 Note0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X