Critique manga : Sex and fury de Bonten Taro
5.0Note Finale

Les éditions du Lézard noir font un travail formidable dans l’édition de raretés du manga (Le vagabond de Tokyo, Jintaro, ou encore les œuvres très graphiques pour adulte de Suehiro Maruo), dans des collections de beaux livres avec hard cover. Avec Sex and fury de Bonten Taro, on est dans ce qui se fait de mieux, près de 450 pages, entre noir et blanc et couleurs, avec des illustrations, des documents, et le parcours de cet artiste incroyable qu’est Bonten Taro.

capture-decran-2016-09-29-a-15-43-50 Critique manga : Sex and fury de Bonten TaroCapture d   e  cran 2016 09 29 a   15Critique manga : Sex and fury de Bonten Taro

Voici le résumé qu’on trouve sur le site de Lézard noir :

Bonten Tarô, mangaka, tatoueur de génie, chanteur, a laissé derrière lui des mangas aux thèmes variés et d’une grande richesse. Le Lézard Noir en a réuni une sélection sous le titre Sex and Fury – en référence à l’adaptation cinématographique de l’une des histoires de Bonten Tarô. Le recueil nous transporte dans le monde interlope de la pègre – étroitement lié, au Japon, au tatouage –, où le maître Bonten joue volontiers avec les codes des séries B de yakuzas. On découvre également de remarquables histoires de revenants, une surprenante plongée dans la Guerre du Pacifique ou encore le récit du suicide de l’écrivain Yukio Mishima, le tout accompagné des plus belles couvertures réalisées par l’auteur, ainsi que de superbes photos de tatouages.

capture-decran-2016-09-29-a-15-44-07 Critique manga : Sex and fury de Bonten TaroCapture d   e  cran 2016 09 29 a   15Critique manga : Sex and fury de Bonten Taro

Notre avis : la découverte de Bonten Taro est une véritable claque graphique, autant son style de mangaka est assez brute, les décors ne sont pas foisonnant, le découpage, les points de vues sont assez simplistes, mais l’art graphique des tatouages de Bonten Taro est absolument sublime. Il peint les corps de ses personnages comme ce qu’il faisait dans la réalité et les portraits de femmes (yakuzas) sont absolument magnifiques. Les histoires oscillent entre histoires de yakuzas, de guerre ou d’horreur et sont l’équivalent de pulp, mais se lisent agréablement. On vous le conseille surtout donc pour les histoires de Yakuzas, celles où les tatouages sont le plus mis en valeur. Aussi le chapitre sur Mishima est particulièrement intéressant sachant que Bonten Taro le connaissait.

Si vous avez envie de découvrir la vie et l’œuvre de cet artiste inclassable qu’est Bonten Taro, jetez vous sur ce livre. Sachez que Lézard noir propose sur son site un album musical de Bonten Taro également, belle initiative.

bonten Critique manga : Sex and fury de Bonten TaroBontenCritique manga : Sex and fury de Bonten Taro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X