Forts du succès du top 10 des meilleurs Jackie Chan, c’est naturellement que l’on vous propose un nouveau TOP 10 mais concernant ses combats. Plus particulièrement ses « mano à mano » qui – s’ils sont quelque part plus rares que les combats homériques où Jackie affronte une dizaine d’adversaires simultanément – n’en demeure pas moins tout aussi cultes !

Des duels avec de véritables maîtres et champions en arts martiaux forts en intensité, inventivité et en rapidité d’exécution. Là, encore point de productions américaines telles que les Rush Hour ou Shanghai Kid, qui sont bien trop frileuses pour passer 4 semaines de tournage sur un seul combat de 10 minutes. Manque de place oblige, certains de ces classiques datant des années 70 et début 80 comme Le Chinois se Déchaine (1978), Drunken Master (1979) et La Hyène Intrépide (1979) ne feront pas partie de ce classement malgré des duels pourtant très novateurs pour l’époque. Mais trêve de bavardage… voici donc le top 10 des meilleurs duels de Jackie Chan :

PoliceStory2013 TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanPoliceStory2013

10. POLICE STORY 2013 (2013)

C’est le dernier mano à mano de Jackie Chan et le seul combat que vous verrez dans Police Story 2013 de Ding Sheng (Little Big Soldier et le futur Railroad Tigers). Plus encore que la chorégraphie type MMA ce qui frappe d’abord dans ce combat, c’est la dramaturgie qui se cache derrière. Un Jackie Chan vieillissant, obligé d’affronter un combattant hors pair en MMA dans une cage sous les yeux d’un public représentant toutes les catégories sociales. Les coups font mal. C’est douloureux, humiliant. Jackie se relève, souffre mais n’abandonne pas : ce n’est pas votre catégorie sociale qui fait de vous un homme. Comme Jackie l’expliquera, les coups sont souvent portés pour de vrai car son adversaire n’est pas un cascadeur mais un vrai combattant en MMA. Ils ne savent pas retenir leurs coups…

NewPoliceStory TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanNewPoliceStory

09. NEW POLICE STORY (2004)

Plus encore que le premier combat où Jackie, affaibli psychologiquement par la mort de ses co-équipiers, affronte en duel un Andy On en très grande forme. Le second combat, une sorte de revanche, qui se passe dans un centre commercial, clin d’œil au tout premier Police Story – est sacrément jouissif. Jackie Chan donne tout ce qu’il a face à un surdoué de 20 ans de moins que lui ! A l’image du film, ce mano à mano marque le grand retour Jackie Chan après quelques années passées à faire des mauvais films à Hollywood.

LeRoyaumeInterdit TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanLeRoyaumeInterdit

08.LE ROYAUME INTERDIT (2008)

Triste mais vrai, il aura fallu que Jackie Chan atteigne ses 54 ans et Jet Li ses 45 ans pour qu’ils se réunissent dans un unique et même film. Si le film de Rob Minkoff n’est pas sans défaut, sa sincérité fini par l’emporter. Mais plus que la jolie direction artistique et le respect du folklore mythologique chinois, le film vaut surtout pour le duel tant attendu depuis des décennies qui voit s’affronter Jackie Chan et Jet Li qui plus est sous la direction du chorégraphe Yuen Woo-Ping ! Au final, c’est 5 minutes de pur kung-fu acrobatique (mention spéciale à Jackie !) exécuté avec précision et vivacité et malgré la pente logique de leurs facultés physiques.

NikiLarson TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanNikiLarson

07. NIKI LARSON (1993)

Certainement la comédie la plus absurde de Jackie. Si le film est surtout connu pour sa parodie du jeu vidéo Street Fighter 2, le final face à Richard Norton est tout de même très réjouissant. A la fois burlesque, inventif et acrobatique, Jackie Chan déploie avec une aisance et une agilité incroyable  ses capacités physiques hors du commun dans un combat qui nous rappelle pourquoi on aimait tant le cinéma HK. Fou et décomplexé !

LaDanseduLion TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanLaDanseduLion

06. LA DANSE DU LION (1980)

Doucement, mais sûrement, Jackie Chan impose de plus en plus sa patte au cinéma de Kung-Fu qui tourne en  rond depuis son succès avec Le Maitre Chinois (Drunken Master) et Le Chinois se Déchaine (Snake in the Eagle Shadow). Passé à la réalisation avec La Hyène Intrépide et sa suite Le Cri de l’Hyène, Jackie obtient de plus en plus la faveur de sa maison de production de l’époque la Golden Harvest, lui laissant ainsi de plus en plus carte blanche. Il en résulte une comédie kung-fu au combat titanesque. Notamment le final, une sorte de Drunken Master 2 avant l’heure, où Jackie affronte l’invincible Kam, interprété par l’artiste martial coréen Hwang In-Shik. Furieux, drôle et une place toute logique dans ce top 10 !

DragonLord TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanDragonLord

05. DRAGON LORD (1982)

L’un des grands classiques du cinéma purement Kung-Fu de Jackie. Connu pour avoir modernisé l’approche chorégraphique du film de Kung-Fu, Dragon Lord se veut plus furieux, plus rapide que ses aînés. Jackie Chan change et impose définitivement un nouveau rythme. L’un des combats les plus impressionnants du film est sans aucun doute celui dans la grange où Jackie fait face une nouvelle fois à Hwang In-Shik. Une fois de plus, les coups sont portés pour de vrai et Jackie ne manqua pas de se blesser plusieurs fois lors de ce combat enragé !

DragonsForever TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanDragonsForever

04. DRAGONS FOREVER (1988)

Si Dragons Forever ne fait pas partie du top 10 de ses meilleurs films, le film de Samo Hung comporte malgré tout assez de combats spectaculaires et nerveux pour être présent aisément dans ce classement. On retiendra naturellement le duel final face à Benny Urquidez. Parfait bad guy aux prouesses martiales hors pair. Jackie Chan rappellera souvent que Benny avait du mal à retenir ses coups durant le tournage. Connu comme étant l’un des rares « gweilo » capable de tenir la cadence face aux comédiens et artistes martiaux chinois, Benny est un ancien champion de kickboxing surnommé « The Jet » pour la rapidité d’exécution de ses coups. Alors plus habitué au ring, il était naturel que ce dernier n’y aille pas de mains mortes !

Gorgeous TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanGorgeous

03. JACKIE CHAN A HONG-KONG (1999)

Dernier grand mano à mano de la carrière de Jackie Chan ! Ce qui est plus surprenant, c’est que ce combat (la revanche du premier où Jackie perd) fait partie d’une comédie romantique que Jackie Chan aurait tourné en l’espace d’une vingtaine de jours histoire d’habituer doucement le public de HK à le voir dans d’autres styles. Son adversaire, le cascadeur Bradley Allan, est issu de sa team de cascadeur. De petite taille mais d’une agilité hors pair, celui-ci démontre une impressionnante vivacité d’exécution face à un Jackie en pleine forme. Là, encore, inventif, rapide, il pleut des coups en un minimum de coupe au montage ! Bradley Allan est désormais chorégraphe de combat à Hollywood. On peut voir son travail remarquable dans Pacific Rim, Scott Pilgrim, Le Dernier Pub avant la Fin du Monde et dans Kingsman : Service Secret.

DrunkenMaster2 TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanDrunkenMaster2

02. DRUNKEN MASTER 2 (1994)

Impossible d’évoquer un top 10 des combats sans y inclure le chef d’œuvre qu’est Drunken Master 2. Si le film possède un incroyable nombre de combats et en particulier des bastonnades homériques face à plusieurs adversaires, on retiendra ici le combat final face à Ken Lo et son incroyable jeu de jambes. Une chorégraphie qui évoque à la fois le kung-fu, le cirque et Fred Astaire rien que ça ! 10 minutes de pur bonheur, où la performance de Jackie Chan atteint ici son paroxysme. Combat somme de toute une carrière.

SoifdeJustice TOP 10 des meilleurs "mano à mano" de Jackie ChanSoifdeJustice

01. SOIF DE JUSTICE (1984)

Quatre ans avant le duel Jackie vs Urquidez de Dragons Forever, les deux adversaires s’étaient retrouvés dans un autre film de Samo Hung, Soif de Justice. Le combat final restera pour tous les puristes de bastonnades au cinéma, comme étant le meilleur combat (tous films confondus) jamais réalisé à l’écran. Une fois n’est pas coutume chez Jackie Chan, les coups sont pour la plus part portés réellement. La chorégraphie – d’une très haute technicité fait la part belle aux blocages, contre coups, feintes, tout cela exécutée au millimètre près, rythmée, portée par un sens du découpage des plus parfaits qui ne vient jamais caché (ou gâcher) la performance des combattants à l’écran – finit par faire de ce combat, le duel le plus impressionnant et réaliste qu’on ait vu au cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X