Critique : The shameless de Oh Seung Uk
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
L’histoire :

Le lieutenant Jung Jae-gon (KIM Nam-gil) est sur la piste de Park Jun-gil (PARK Sung-woong), le suspect d’un meurtre. Il sait que le suspect entrera en contact avec sa maîtresse Kim Hyekyung (JEON Do-yeon) qui travaille au Macao, un bar miteux. Jung, sous l’identité d’un camarade de cellule de Park, devient chargé de clientèle au Macao pour surveiller les moindres mouvements de Kim Hye-kyung. Au fur et à mesure que Jung passe du temps avec elle, il ressent une étrange culpabilité et sa détermination à attraper le suspect est ébranlée. Ayant dédié sa vie à son travail, Jung ne comprend pas la nature de ses sentiments envers Hye-kyung. D’un autre côté, cette dernière attend désespérément que son amant revienne. Petit à petit, elle commence à se confier à Jung qui est toujours à ses côtés.

The_Shameless-p02 Critique : The shameless de Oh Seung UkThe Shameless p02 Critique : The shameless de Oh Seung Uk

Présenté lors du 10e édition du festival du film, The shameless du réalisateur coréen Oh Seung Uk aura été une des belles découvertes du festival, il avait été en compétition à Cannes cette année dans un certain regard.

The Shameless se démarque du film policier habituel, par son originalité, sa froideur, son rythme lent, et dans la violence contenue. Car si The Shameless possède tous les ingrédients du policier/thriller de bonne facture, il prend une voie un peu déviée, se focalisant non pas sur l’action et l’enquête mais plutôt sur les sentiments humains, et sur l’ambiguïté du personnage de flic qui se trouve à la frontière de la loi, pouvant à chaque instant la franchir.

fullsizephoto585275 Critique : The shameless de Oh Seung Ukfullsizephoto585275 Critique : The shameless de Oh Seung Uk

On ne sait pas grand chose de Jung Jae-gon, le flic, il n’y a pas vraiment d’exposition, et tout le long du film, le spectateur se posera des questions, quelles sont les intentions réelles du lieutenant ? Dès qu’il se met à surveiller Kim Hyekyung, qui bosse dans un bar à hôtesse, une étrange relation va s’établir entre eux. Elle ne sait pas qu’il la surveille, lui joue un rôle, pour pourvoir se rapprocher de Park qu’il souhaite coincer. Mais assez rapidement, le flic semble plus attiré par Kim Hyekyung que par le criminel qu’il poursuit. Est ce une stratégie ou bien tombe t il réellement amoureux au risque de faire capoter l’affaire ?

C’est en effet d’amour absolu et impossible qu’ Oh Seung Uk traite dans The Shameless, Kim Hyekyung souhaite vivre avec Park Jun-gil qui est en cavale et qui dépense l’argent de cette dernière, et Jung Jae-gon le flic tombe sous le charme de celle-ci, alors qu’il est censé mettre derrière les barreaux son compagnon. La tension et le suspens sont parfaitement dosés et prennent le pas sur l’action et la violence. Quelques scènes fulgurantes parsèment le film qui en font un film noir efficace.

Côté casting, Kim Nam-gil en tête excelle dans le rôle de ce flic taciturne, froid, violent, et Jeon Do-yeon tout autant en femme forte passionnée à la dérive, tous deux impressionnent dans tous les sens du terme.

11959_the_shameless_2 Critique : The shameless de Oh Seung Uk11959 the shameless 2 Critique : The shameless de Oh Seung Uk

Le metteur en scène Oh Seung Uk installe avec brio une ambiance froide et nocturne, nous entrainant dans les bas fonds de Seoul, sous fond de musique aux accents sud américains, à la quête d’un amour impossible. The shameless impressionne par sa maîtrise, son sens du rythme et les émotions qu’il dégage, un film noir comme on n’en voit que trop rarement qui fait la part belle à l’histoire plus qu’aux effets et aux scènes d’action.

Pour l’instant, il n’est pas prévu qu’il sorte en France, espérons qu’un distributeur éclaire découvre ce film et lui permette d’être vu ici.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X