La réputation de Singapour n’est plus à faire. Cité-État, place financière, ce  »tigre » du Sud-Est asiatique est l’une des destinations préférées des expatriés de la planète pour son cadre de vie et les débouchés professionnelles. Oui mais voilà, quand est-il de la culture, et plus exactement du cinéma.

Pour Ciné-Asie.fr, voici un rapide état des lieu de cette ville-État pas comme les autres.

Cathay_Cineplex_Orchard_2 Singapour : État des lieux de ses cinémasCathay Cineplex Orchard 2

Tout d’abord, il faut bien voir qu’à Singapour le milieu artistique reste assez underground et l’investissement dans le marché du 7ème art n’est absolument pas la priorité des groupes privés et du gouvernement. Comprenez bien une chose avec Singapour, c’est que le gouvernement contrôle tout et censure tout ! Un seul organe médiatique nommé MediaCorp, qui par des filiales gèrent la TV, la presse et certaines productions cinéma. Pour d’autres nous avons la Shaw Brothers, multinationale du cinéma asiatique qui produit à tout de bras bons nombreux de productions locales et internationales.

Le résultat est qu’à Singapour nous avons pléthore de multiplex comme, Cathay Cineplexes, Filmgarde Cineplex, Golden Village, Shaw Theatres etc… Par contre il y a aussi mais c’est plus rare des cinéma d’auteurs comme The Projector Green Room & Redrum. À noter que des productions locales peuvent réussir comme le film Ilo Ilo d’Anthony Chen qui a obtenu la caméra d’or à Cannes 2013.

shaw-theatres-lido-imax Singapour : État des lieux de ses cinémasshaw theatres lido imax

En règle générale on y trouve les grosses productions américaines et des films asiatiques plutôt orientés vers la Chine. (70% de la population de Singapour est chinoise). La qualité des cinémas varient et de par ma propre expérience je reste assez déçu des services proposés à Singapour en comparaison de la Thaïlande où la qualité des salles, du confort, est exceptionnelle pour le prix 8 euros en moyenne. À Singapour, le prix oscille selon les jours. Par exemple, il est préférable d’aller au cinéma en semaine, le jeudi par exemple où vous payeriez aux alentours de 9 $ soit 6 euros en 2D  . Cependant, le week-end les prix doubles voire triple selon votre cinéma et si c’est en 3D ou en IMAX.

Niveau service pour les spectateurs, les cinémas singapouriens sont assez pauvres dans ce sens où il y a peu de choix dans les produits de consommation. Pas de glaces, pas ou peu de friandises. Cela se limite aux sodas et pop cornes. Pour beaucoup de cinéma multiplex l’accès se trouve aux derniers étages de centre commerciaux qui sont assez mal agencés faute de place. On se retrouve très vite à faire la queue pour tout et n’importe quoi ! Un peu d’une manière générale à Singapour où la surpopulation et le peu de place peut provoquer des temps d’attentes interminable. Du coup, un bon conseil c’est de réserver son ticket sur le net, histoire d’être sur de voir la séance et de couper la file d’attente.

On est donc assez surpris de voir que d’un point de vu général Singapour est loin de fournir un service complet aux cinéphiles indépendamment de l’image que la ville se donne, celle d’un pays moderne ancré dans le XXIe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X