Après une introduction en Bourse réussie, des réunions avec les plus grands studios d’Hollywood dans la foulée, Alibaba est en passe de devenir un acteur majeur du cinéma.

Célèbre plateforme de vente en ligne (un peu comme ebay), le groupe est déjà présent dans de nombreux secteurs. Pour asseoir encore plus sa présence sur le cinéma, tout en limitant toujours plus les risques, c’est vers le financement participatif que semble s’orienter le groupe.

Souvent utilisé pour financer des projets sans passé par les grands studios (par choix ou pas), le film de Zach Braf « Le rôle de ma vie » a réussi en 2013 à avoir 3,1 Millions$, pareil pour Veronica Mars et ses 5.7M$ grâce à Kickstarster. Le public se sentant plus fortement impliqué dans le projet qu’il a financé.

Lancé en mars dernier, la plateforme Yulebao (ou yuebao) a été couronnée de succès. Pour le premier financement de plusieurs films grands publics, 73 millions de Yuans étaient à trouver (9,5 millions €) et il n’a même pas fallut une semaine et 160 000 participants pour boucler ce premier tour. Le 14 juin, il était question de 92 millions de Yuans (12 millions d’euros) pour le financement de cinq films…bouclé en seulement trois jours. Bonus supplémentaire, c’est par la plateforme du groupe alipay, qu’il faut passer pour les transactions.

Alibaba marque clairement qu’il veut une part de l’énorme gâteaux que représente le second marché du cinéma au monde. Actuellement le pays ouvre 16 nouvelles salles par jour selon de Hollywood Reporter pour un peu plus de 20 000 écrans au total. A titre de comparaison, les USA qui sont quatre fois moins nombreux en terme de population en ont quatre fois plus.

Les studios d’Hollywood ne sont pas les seules partenaires du groupe. En effet Alibaba et le fournisseur d’accès internet Tencent viennent de signer un accord de plus de 590 millions de $ avec la plus grosse compagnie privé de Cinema Huayi Brothers Media. Les deux deals sont différents : pour Alibaba il s’agit d’un accord sur le e-commerce, le divertissement en ligne et le développement de films. Pour Tencent, c’est aussi pour le développement de film, mais aussi des jeux en ligne, ainsi que des programmes de télévision. Les deux groupes détenant ainsi chacun plus de 8% de Huayi Brothers Media.

On va donc voir Huayi s’occuper de la billetterie en ligne d’alibaba et de voir ce dernier vendre en exclusivité les produits dérivés des films produits ensemble.

Reste à voir quels films vont sortir.

Huayi de son côté vient de lancer sa propre société aux US avec un budget de 130 M$ pour produire des films en anglais.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X