On vient d’apprendre il y a quelques jours la mort de l’acteur japonais Sugawara Bunta à l’age de 81 ans. Ayant joué dans un nombre incalculable de film (166 selon IMDB), il a grandement popularisé le Jitsuroku eiga, sous genre du film de Yakuza, qui se veut plus prêt de la réalité, notamment avec Combat sans code d’honneur (Kinji Fukasaku), fresque en cinq films, inspiré de fait réel.

Sa filmographie partielle :

  • Chi to okite (1965)
  • Abashiri bangaichi : Fubuki no tōsō (1967)
  • Gendai yakuza : Yotamono no okite (1969)
  • Chōeki tarō: Mamushi no kyōdai (1971)
  • Gendai yakuza : hito-kiri yota (1972)
  • Combat sans code d’honneur (1973)
  • Combat sans code d’honneur 2 (1973)
  • Combat sans code d’honneur 3 (1973)
  • Combat sans code d’honneur 4 (1974)
  • Combat sans code d’honneur 5 (1974)
  • Shin jingi naki tatakai (1974)
  • Kenkei tai soshiki bōryoku (1975)
  • Shin jingi naki tatakai 2 (1975)
  • Torakku yarō : Goiken muyō (1975)
  • Shin jingi naki tatakai 3 (1976)
  • Baka masa hora masa toppa masa (1976)
  • Dynamite Dondon (1978)
  • Taiyō o nusunda otoko (1979)
  • Seishun no mon (1981)
  • Honō no gotoku (1981)
  • Don o totta otoko (1994)
  • Watashi no grandpa (2003)

Ceux qui ne sont pas fan du cinéma japonais des années 60/70, ne sont pourtant pas étranger à l’acteur puisque celui-ci a fait aussi beaucoup de doublage que ce soit pour Le Voyage de Chihiro, Les Contes de Terremer ou encore Les Enfants loups, Ame et Yuki.

On espère une plus grande diffusion de ses films, en attendant, le premier film Combat sans code d’honneur est disponible DVD chez nos copains de WildSide.

Pour la petite info, il semble que Akainu, personnage de la serie One Piece soit inspiré par lui :

Akainu Sakazuki e Bunta Sugawara Sugawara Bunta passe l'arme à gaucheAkainu Sakazuki e Bunta Sugawara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X