Critique : Hard Day de Kim Seong-hun
3.5Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)

L’histoire : De retour de l’enterrement de sa mère, Gun-su, détective à la police criminelle, tue un homme dans un accident de voiture.
Pour se couvrir, il décide de cacher le corps dans le cercueil de sa mère.
Lorsque l’affaire apparaît sur la base de données de la police, on nomme son partenaire pour mener l’enquête. Gun-su, sous pression voit l’enquête avancer au rythme des détails révélés de l’accident. Les choses vont empirer lorsqu’un témoin de l’accident va menacer Gun-su.

hardday Critique : Hard Day de Kim Seong-hunharddayCritique : Hard Day de Kim Seong-hun

Présenté au Festival du Film Coréen de Paris 2014, Hard day se révèle être cocktail particulièrement réjouissant mêlant action et humour noir. Basé sur un concept à la fois simple et original, un policier ayant commis un méfait, se retrouvant au sein de l’enquête portant sur son ‘crime’…
Ce postulat permet un début de film complètement fou enchainant nombre de situations cocasses, Gun-su le policier ‘fautif’, cherchant par tous les moyens à faire disparaître le corps de sa victime. Le rythme ne cesse de s’accélérer, faisant monter la pression, particulièrement dans la scène du cercueil…

Le réalisateur et scénariste Kim Seong-hoon place le spectateur du point de vue de Gun-su, le rendant éminemment sympathique malgré son méfait. Cet humour noir particulièrement savoureux rappelle Mais qui a tué Harry d’Alfred Hitchcock, dans lequel un cadavre encombrant sème la zizanie dans une petite bourgade. Mais cette entame de film sait aussi jouer du suspens, et plusieurs retournements de situations rythmeront la première heure.
En seconde partie, Hard day s’assagit du côté de la comédie, virant au thriller d’action auquel on est plus habitué de la part du cinéma coréen, ultra violent et toujours efficace.
Lee Sun-kyun qui interprète Gun-su le policier joue les faux candides à merveille et semble toujours dépassé, déclenchant une empathie certaine pour son personnage, pourtant peu recommandable au départ. Cho Jin-woong (aussi dans Monster Boy : Hwayi) interprète lui un personnage clé, dégageant un charisme des plus terrifiants…

Le metteur en scène Kim Seong-hoon maîtrise bien les deux aspects de son film, l’humour noir et le thriller, malgré un déséquilibre en cours de route, se permettant quand-même de développer une proposition originale dans un cinéma coréen de genre qui pourrait se reposer sur ses lauriers, heureusement les auteurs coréens cherchent constamment à innover, et même si Hard day n’est pas un chef d’œuvre, il est à découvrir.

En conclusion, Hard day se savoure pour son mélange des genres, son début détonnant et surprenant, son casting sur mesure ainsi que sa réalisation efficace. On regrettera cependant que le film perde de son rythme au fur et à mesure, pour apparaître un peu trop long sur sa fin.

Hard day sortira sur nos écrans le 7 janvier 2015 distribué par Bodega films.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X