Critique : Countdown de Nattawut Poonpiriya
4.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Alors pour une fois on va pas tourner autour du pot pour cette critique de Countdown sorti en 2012. C’est clairement pour moi un coup de cœur comme j’en ai eu rarement pour des films thaïs.

Non pas que la Thaïlande n’a pas de culture cinématographique mais à trop faire des  »love ghost story »  plus proche du drama coréen que du film d’horreur on en arrive à l’overdose.

COUNTDOWN.1.SHEET.FINAL.SG.VERSION Critique : Countdown de Nattawut PoonpiriyaCOUNTDOWNcritique : countdown  de nattawut poonpiriya

Bref, imaginez que Countdown est une sorte de Funny Games à la sauce piquante thaï bien sur. Le réalisateur  Nattawut Poonpiriya propose un film certes pas à gros budget mais suffisamment jouissif pour le regarder de bout en bout.

L’histoire est celle de 3 amis thaïlandais issus de riches familles qui font leurs études à New York. Jack, Bee et Pam partagent un appartement dans la grosse pomme et lors du jour de l’an  il souhaitent s’éclater et appellent un dénommé  »Jésus », dealer de cannabis qui doit venir leur fournir  de la marijuana pour célébrer la bonne année. Oui mais voilà, Countdown est un thriller, un huit clos et tout ce beau petit monde va découvrir le dangereux psychopathe qu’est Jesus. Pourquoi est -il venu, pourquoi les torture t-il ? Pour le savoir ils ne vous restent plus qu’à le découvrir…

De plus, il est bon à noter que la performance de David Asavanond relève le niveau du film avec son interprétation de Jésus qui lui a valu plusieurs prix pour le meilleur acteur ( Thailand National Film Association Awards, aux Bangkok Critics Assembly Awards et aux Surasawadee Awards) mais malgré son florilège de violences gratuites, Countdown porte également un message critique sur une société thaïlandaise divisée dont les enfants favorisés oublient trop souvent que rien n’est acquis de faecto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X