Bonne nouvelle pour ceux qui passent une partie de l’été à Paris. La cinémathèque française va proposer à partir du 2 juillet 2014, une rétrospective du grand réalisateur japonais Kinji Fukasaku.

Spécialiste du film de yakusas dés les années 60 avec des titres comme Gangsters en plein jour. La décennie suivante, il réalise des œuvres qui constitueront une véritable relecture critique (la série des Combats sans code d’honneur, Le Cimetière de la morale) où seront brocardées les mythologies traditionnelles.

Sa mise en scène, souvent spectaculaire, est au service de la peinture d’un univers chaotique, dénué de règles, métaphore du capitalisme moderne.

Fukasaku s’est, par ailleurs, illustré dans le cinéma « de sabre » et la science-fiction.

La rétrospective sera à la cinémathèque jusqu’au 3 août 2014 et pour ceux qui n’auront pas la chance d’y aller, quelques uns de ses films sont disponibles en DVD dans excellente collection « Les introuvables » de Wild Side.

Personnellement je vous conseille particulièrement le cimetière de la morale, Police contre syndicat du crime et guerre des gangs à okinawa.

Pour les plus jeunes, le film Battle Royale sera sans doute plus parlant dans sa filmographie même si ce n’est pas forcement sont meilleur film.

toutes les infos sont disponibles ici : http://www.cinematheque.fr/fr/dans-salles/hommages-retrospectives/fiche-cycle/kinji-fukasaku,582.html

1961 : Du rififi chez les truands (Hakuchu no buraikan)
1961 : Fūraibō tantei: Misaki o wataru kuroi kaze
1961 : The Drifting Detective (Fūraibō tantei: Akai tani no sangeki)
1961 : Vigilante in the Funky Hat: 200,000 Yen Arm (Funky Hat no kaidanji: Nisenman-en no ude)
1962 : The Proud Challenge (Hokori takaki chosen)
1962 : Gang vs. G-Men (Gyangu tai G-men)
1963 : Gyangu 7 (Gang domei)
1964 : Jakoman and Tetsu (Jakoman to Tetsu)
1964 : Hommes, porcs et loups (Ōkami to buta to ningen)
1966 : Showa saidai no kaoyaku
1966 : Hokkai no Abare-Ryu
1966 : Odoshi
1966 : Kamikaze yarō
1967 : Kaisan shiki
1968 : Blackmail Is My Life (Kyokatsu koso Waga Jinsei)
1968 : Le Lézard noir (Kurotokage)
1968 : Bakuto Kaisan-shiki
1968 : La Bataille au-delà des étoiles (Gamma sango uchu daisakusen)
1969 : Le Caïd de Yokohama (Nihon boryoku-dan: Kumicho)
1969 : Mansion of the Black Rose (Kuro bara no yakata)
1970 : If You Were Young: Rage (Kimi ga wakamono nara)
1970 : Chi-zome no daimon
1970 : Tora! Tora! Tora!, coréalisé avec Richard Fleischer et Toshio Masuda
1971 : Guerre des gangs à Okinawa (Bakuto gaijin butai)
1972 : Hito-kiri Yota: Kyoken San-kyodai
1972 : Sous les drapeaux, l’enfer (Gunki hatameku motoni)
1972 : Okita le pourfendeur: Yakuza Moderne (Gendai yakuza: hito-kiri yota)
1973 : Combat sans code d’honneur (Jingi naki tatakai – The Yakuza Papers, Vol. 1)
1973 : The Yakuza Papers, Vol. 2: Deadly Fight in Hiroshima (Jingi naki tatakai: Hiroshima shito hen)
1973 : The Yakuza Papers, Vol. 3: Proxy War (Jingi naki tatakai: Dairi senso)
1974 : The Yakuza Papers, Vol. 4: Police Tactics (Jingi naki tatakai: Chojo sakusen)
1974 : The Yakuza Papers, Vol. 5: Final Episode (Jingi naki tatakai: Kanketsu-hen)
1974 : Shin jingi naki tatakai
1975 : Shin jingi naki tatakai: Kumicho no kubi
1975 : Shikingen gōdatsu
1975 : Le Cimetière de la morale (Jingi no hakaba)
1975 : Police contre Syndicat du crime (Kenkei tai soshiki boryoku)
1976 : Tombe de yakuza et fleur de gardénia (Yakuza no hakaba: Kuchinashi no hana)
1976 : Bōsō panikku: Daigekitotsu
1976 : Shin jingi naki tatakai: Kumicho saigo no hi
1977 : Hokuriku Proxy War (Hokuriku dairi senso)
1977 : The Doberman Cop (Doberuman deka)
1978 : Le Samouraï et le Shogun (Yagyū ichizoku no inbō)
1978 : Les Évadés de l’espace (Uchu kara no messeji)
1978 : Last of the Ako Clan (Ako-Jo danzetsu)
1980 : Virus (Fukkatsu no hi)
1981 : The Gate of Youth (Seishun no mon), coréalisé avec Koreyoshi Kurahara
1981 : Samurai Reincarnation (Makai tenshō)
1982 : La Rivière Dotonbori (Dōtonborigawa)
1982 : La Marche de Kamata (Kamata koshin-kyoku)
1983 : Theatre of Life (Jinsei gekijo), coréalisé avec Sadao Nakajima et Junya Satō
1983 : La Légende des huit samourais (Satomi hakken-den)
1984 : Shanghai Rhapsody (Shanhai bansukingu)
1986 : House on Fire (Kataku no hito)
1987 : Sure-Fire Death 4: We Will Avenge You (Hissatsu 4: Urami harashimasu)
1988 : A Chaos of Flowers (Hana no ran)
1992 : Triple Cross (Itsuka giragirasuruhi)
1994 : Crest of Betrayal (Chushingura gaiden yotsuya kaidan)
1999 : La Maison des Geishas (Omocha)
2000 : Battle Royale (Batoru rowaiaru)
2003 : Battle Royale 2 (Batoru rowaiaru II: Rekuiemu), coréalisé avec Kenta Fukasaku

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X