Une vingtaine de films est pour le moment sortie sur le sujet de la catastrophe de Fukushima, cela va de la catastrophe en elle même et comme les habitants la vive à un reportage. Cette fois, avec « Ai to Kibou no Machi » c’est l’histoire de 1945 à 2011 qu’on retrouve à travers ce film et surtout le destin d’un homme et de sa famille, intimement liés à cette catastrophe et la centrale nucléaire.

L’histoire :

En 1945, Hideo, qui était un étudiant, a été mobilisé pour travailler dans une mine à Ishikawa, la préfecture de Fukushima pendant la Seconde Guerre mondiale. Hideo ne savait pas qu’il travaillait dans une mine d’uranium.
En 1966, à Futaba, Préfecture de Fukushima, Hideo était la première personne qui s’oppose à la construction d’une centrale nucléaire dans sa ville. En raison de son opposition, il a été mis à l’écart par les autres. Sa fille Aiko tombe amoureuse de Kenji qui soutient la centrale nucléaire, à cause de ça, ils ne se parlent plus.
En 2011, Kenji et son fils ont travaillé auprès de l’entreprise électronique de Tokyo, mais son fils meurt du cancer. Kenji revoit Aiko.
Le 11 Mars 2011, le tremblement de terre se produit.

Le film est prévu pour le 21 juin 2014 au cinéma au japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X