Critique : Fist of Legend de Gordon Chan
4.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Fist of legend est le remake de La fureur de vaincre réalisé par Lo Wei avec Bruce Lee dans le rôle principal. Fist of legend se démarque de l’original d’abord par son traitement du conflit sino-japonais, il ne s’agit plus (heureusement) d’être ouvertement raciste envers l’occupant nippon et inversement, mais de faire s’affronter des écoles et des courants d’arts martiaux tout en n’amalgamant pas une nation entière à la brutalité de ses chefs militaires. Gordon Chan réalise le film en 1994, les tensions (qui paradoxalement se ravivent aujourd’hui) entre les deux pays ne sont plus les mêmes, et le cinéma de Hong Kong ménage également à l’époque le marché japonais.

Dans cette nouvelle version, pour se démarquer de La fureur de vaincre, Jet Li est aidé aux chorégraphies par Yuen Woo Ping (Il était une fois en Chine, Tigre et dragon, Matrix). Les scènes de combat sont réellement impressionnantes et dynamiques, que ce soit lorsque Jet Li affronte un seul adversaire, ou bien tout un escadron. La mise en scène de Gordon Chan alliée aux chorégraphies de Yuen Woo Ping produisent des images fortes, des combats épiques, qui font de Fist of legend un sommet dans la carrière de l’acteur. Jet li est au meilleur de sa forme : rapide, impulsif, virevoltant, avec son charisme ‘intériorisé’. Nous sommes évidemment loin des cris de fureur de Bruce Lee, Jet Li est plus humain en quelque sorte, mais tout aussi efficace quand il s’agit de se battre.

Pour preuve le duel final tout attendu entre Jet Li et Billy Chow incarnant le général Fujita. Près de 10 minutes de combat non stop dans lesquelles les deux acteurs déploient tout leur talent. Vivacité, rapidité, et technicité sont au rendez-vous de cette séquence titanesque. La scène semble n’utiliser quasiment aucun artifice du style câble (à l’exception d’un plan suspect suivi d’un salto arrière de Jet Li…), rendant le combat non pas réaliste mais beaucoup plus percutant. La mise en scène de Gordon Chan est inspirée, laissant d’abord les combattants s’exprimer en plans larges s’échangeant plusieurs coups, puis trouvant des angles adéquats pour les impacts en plans serrés. Le rythme du montage est parfait, plaçant des ralentis bien sentis pour ajouter de l’ampleur aux coups, et rendant plus brutaux les coups suivants à vitesse normale. Il suffit de voir uniquement cette scène pour s’assurer que le film porte bien son nom.

Le bluray est d’une bonne qualité, la copie aurait méritée cependant un petit réétalonnage pour raviver les couleurs. Dans cette version, l’image est un peu surannée, bien que nette et bien compressée.

Concernant les bonus, nous avons droit à des interviews croisées de Christophe Gans, Charles Tesson, et François Armanet, qui comparent le remake à l’original, plus une interview séparée de Yuen Woo Ping d’une dizaine de minutes et la bande annonce.

Avec Fist of Legend, le défi n’était sûrement pas de faire oublier Bruce Lee, ce qui est impossible encore aujourd’hui, en revanche le pari de proposer une réécriture moderne de La fureur de vaincre, adaptée pour Jet Li, est réussi.

Fist of legend (1994) réalisé par Gordon Chan est édité en Bluray et Dvd chez Metropolitain Hk video.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X