Il est 9h lorsque j’arrive sur le quai du RER à Châtelet. Bondé, pire qu’un jour de grève. Et je n’étais absolument pas préparée à ce que j’allais voir: débauche de lolitas aux cheveux arc-en-ciel, des garçons tout juste vêtus de bandages et de tongs, personnages de mangas en tout genre. Une folie. Sous couverture, dans ma robe d’écolière, je tente de me fondre dans la masse.

9h50, je fais à peine trois pas, et me voilà devant le stand de KOJI, où on me propose de me poser des faux-cils gratuitement. Hahaha. « Vous voulez mignon ou sexy? », me dit l’hôtesse, avec un petit accent des plus charmant. 10h, je repars avec mes faux-cils. Sexy. Hahaha.

C’est ma 2ème Japan expo, mais je ne comprends toujours pas pourquoi les gens se baladent avec des pancartes « Free Hugs ». Voir, écrit directement sur le torse, pour les plus kamikazes d’entres eux. Les geeks, ces grands romantiques…

10h30, on me propose un « Geek dating ». En l’occurrence, un speed dating avec des geeks. Je tente l’esquive habituelle du « euh… mais je suis déjà prise, à vrai dire ». Ce qui est faux, mais c’est un joker comme un autre. « Mais vous pouvez venir avec votre ami! ». 10h32, désarçonnée par cette réponse, j’essaye de fuir poliment.

Les Tortues Ninja posent avec Lara Croft. Je croise des pirates très hot, et le Joker me fait de l’oeil. On vient à moitié nu, ou en famille. Mais surtout, absolument décomplexé: tout le monde est là pour profiter du nombre conséquent de choses à voir, et passer un bon moment.

12h, j’erre perdue entre froufrous et corsets, à la recherche d’un stand de Ball Jointed Dolls. Et entre temps, je me transforme en Bunny girl. J’oscille entre kimonos traditionnaux, robes de lolitas –  gothiques ou pas – et quelques pièces en vinyle aux accents très fétichistes. 15h, arrive l’heure du creux. Tout était pris d’assaut au déjeuner, alors j’ai patienté. J’avale des onigiris au son des tambours. Me frayant un chemin entre une démo d’aïkido et quelques geishas, je n’ai qu’un seul objectif: mochi, Calpi, et autres sucreries. Oui, ma Japan expo, je compte bien la poursuivre chez moi. Et je ne partagerai absolument pas!

16h. Ça fait officiellement 6h que je suis sur une autre planète. Il est temps pour moi de revenir à la réalité, à contre coeur. Après un dernier petit tour de lèche-vitrine de figurines (avec une gestion assez périlleuse, mais comique, des oreilles de lapin sur ma tête), et l’achat d’un t-shirt « I <3 Zombies » du meilleur goût, je quitte la Japan expo.

Bunny girl reprend son identitées. La suite au prochain épisode…

Toutes nos photos sont disponibles sur le compte Flickr de cine-asie

Japan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9269856909 8d003d55a0 tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9269857359 608b0a8fea tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9272642408 5969ff7a06 tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9269858175 da39c6fa87 tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9272643220 285db6625f tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9272643562 b48aa04f82 tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9272643914 ae67e641a6 tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9272644330 4f40915a9b tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9272644720 e110d2938e tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9269860329 22e65d1ede tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9272645436 b854a812a8 tJapan ExpoJapan Expo 2013 Ma journée à la Japan Expo9269861081 4a10dfcfae tJapan Expo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X