A l’occasion du Festival Deauville Asia 2013, la rédaction d’East Asia prend partiellement place dans les pages de cine-asie pour vous faire découvrir le Festival.

Yoo Ji-tae, inoubliable bad guy vengeur dans Old Boy, est aussi un réalisateur appliqué et passionné, qui venait présenter à Deauville Asia 2013 son sensible premier film, Mai Ratima. Une belle réussite qui nous a donné envie d’en savoir plus sur son parcours. Interview de Victor Lopez.

On vous connaît en France surtout comme acteur. Comment êtes-vous passé à la réalisation ?

Dans mes études universitaires, je suis allé jusqu’en master pour la réalisation de films. Etre acteur et réalisateur est mon idéal.

Vous avez pourtant choisi de ne pas jouer dans votre premier long métrage, Mai Ratima. Pourquoi ?

Etre acteur, c’est vraiment être artiste. La communication avec le spectateur peut-être ambiguë et difficile…

Qu’est ce qui vous a donné envie de traiter du sujet de l’immigration en Corée dans Mai Ratima ?

Au départ, je voulais parler du domaine social avec tous les coréens qui sont isolés socialement et je me suis aperçu que ce sont les étrangers qui sont la classe sociale la plus isolée, c’est pour cela que j’ai choisi ce sujet.

La suite sur le site d’East Asia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X